1. / Maladies
  2. / Maladies rares
  3. / Myopathie

Myopathie : le parachutisme lui donne des ailes !

Téléthon 2017 - Hayette Djennane est championne de France handisport de parachutisme. Dans l'air, elle parvient presque à s'affranchir des contraintes de sa maladie : une myopathie des ceintures. D'origine génétique, cette pathologie rare provoque une baisse progressive de la force des muscles du bassin et des épaules.

Rédigé le , mis à jour le

Myopathie : le parachutisme lui donne des ailes !

Sauter d'un avion à plus de 4.000 mètres d'altitude, chuter à près de 200 km/h… Voici la passion d'Hayette Djennane, 24 ans. En 2015, elle est devenue championne de France de voltige aérienne catégorie handisport. Un exploit pour cette jeune femme atteinte d'une myopathie des ceintures, une maladie rare qui la prive peu à peu de l'usage de ses jambes et de ses bras.

Pour donner au Téléthon 2017 : 36 37 ou dons.telethon.fr

Dès qu'elle le peut, Hayette se rend dans un club de parachutisme pour s'entraîner et répéter les figures qu'elle doit réaliser en compétition : "Avant chaque vol, je me prépare psychologiquement. Je réfléchis à ce que je vais faire en l'air, comment je vais tourner, quelle position je vais devoir adopter, comment ça va se passer…", confie-t-elle.

Hayette Djennane saute en tandem avec Daniel Durand, son ange-gardien en quelque sorte. C'est lui qui ouvre le parachute et qui s'assure de sa sécurité. Pour compenser sa faiblesse musculaire, Hayette porte un équipement particulier : "Le harnais est adapté en fonction du handicap, avec surtout des sangles qui vont permettre de relever les jambes du passager puisque Hayette n'a plus beaucoup de force dans les jambes. Une fois sous voile ouverte, on procède au relevage des jambes de manière à pouvoir atterrir en sécurité", explique Daniel.

La jeune femme a toujours aimé le sport. Plus jeune, Hayette Djennane pratique la natation, le kung-fu, la gymnastique. Mais à 15 ans, elle fait une mauvaise chute sur le dos. Sa myopathie commence alors à se déclarer : "Je suis limitée au niveau de mes mouvements, je perds ma force musculaire au niveau des membres inférieurs et supérieurs. Au niveau du sport, je suis limitée, j'aimerais faire plus mais je n'ai pas la capacité physique pour. J'essaie de compenser mentalement et de faire en sorte de toujours trouver une alternative", souligne Hayette Djennane.

La jeune femme a découvert le parachutisme en 2010, lors d'une sortie organisée par son lycée. Sa professeure de sport est toujours à ses côtés, c'est elle qui filme ses sauts pour le championnat. Hayette doit réaliser quatre tours sur elle-même le plus vite possible. Elle a moins d'une minute pour réaliser ses figures. Ensuite, le parachute s'ouvre complètement. Aidée par son moniteur, elle revient alors en position assise.

En septembre 2016, Hayette Djennane remettra son titre en jeu. Comme la maladie progresse au fil des années, chaque championnat est plus difficile pour elle. Mais sa passion lui donne des ailes.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus