1. / Maladies
  2. / Maladies nutritionnelles
  3. / Poids, obésité

Médicaments et prise de poids : pourquoi n'avertit-on pas les patients ?

Pourquoi n'avertit-on pas de la prise de poids (parfois importante) avec les anti-inflammatoires non stéroïdiens pris au long cours ? Pourquoi n'avertit-on pas le patient du risque de prise de poids avec certains médicaments ?

Rédigé le , mis à jour le

Médicaments et prise de poids : pourquoi n'avertit-on pas les patients ?

Les réponses avec le Pr François Chast, pharmacien :

"Je pense que les médecins connaissent bien les médicaments qu'ils prescrivent. Dans un cabinet en ville, il suffit de connaître 200 médicaments pour couvrir à peu près tous les besoins de la médecine générale. Pour les spécialistes, ce chiffre est logiquement moins important puisque les spécialistes concentrent leur intérêt sur une moindre pharmacopée.

"Les médecins connaissent les effets des médicaments mais ils ont trop souvent peur d'inquiéter leurs malades. En réalité, je pense que c'est l'inverse. Un malade qui est informé du risque d'avoir un effet indésirable pourra le gérer avec davantage de confort. Il l'anticipera, il considérera d'abord en observant l'effet indésirable par exemple une prise de poids que son médecin l'avait prévenu, l'avait prédit… et donc il pourra mieux le gérer. Une question de confiance peut aussi s'établir entre le patient et le médecin. Une anticipation des effets indésirables est toujours préférable parce qu'elle permet au malade de gérer cet effet. Je crois qu'il faudrait délibérément prévenir le patient du risque car l'effet indésirable peut ne pas survenir."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :