1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Salmonellose

Si vous avez manqué les infos santé de la semaine...

L’épidémie de grippe et les jeunes, la nocivité du travail de nuit et les suites de l’affaire Lactalis…Tout ce qu’il faut retenir de l’actualité santé cette semaine.

Rédigé le

Si vous avez manqué les infos santé de la semaine...
©Fotolia

L’épidémie de grippe touche plus les jeunes

Alors que d’ordinaire les cas graves de grippe concernent très majoritairement les patients de plus de 75 ans, l’épidémie est cette année plus virulente chez les personnes moins âgées. Beaucoup d'enfants et de jeunes consultent aux urgences. Parmi les cas admis en réanimation depuis le 1er novembre, 70 sont décédés : « Trois étaient âgés de moins de cinq ans, 29 de 15 à 64 ans et 38 de 65 ans et plus", a souligné Santé publique France. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a évoqué une souche de virus circulante assez peu connue par le système immunitaire des jeunes. 

Les travailleurs de nuit plus exposés au cancer

Un travail de synthèse incluant 3,9 millions de personnes et plus de 100.000 patients a montré que les femmes qui travaillaient de nuit pendant plusieurs années augmentaient leur risque de développer un cancer de 19%. Le risque de cancer de la peau est le plus important, suivi de celui du cancer du sein et du cancer gasto-intestinal. Le manque de sommeil n'est pas le seul facteur mis en cause. Le cancer est plutôt favorisé par la désynchronisation de l'horloge biologique et une perturbation de la sécrétion de mélatonine, une hormone qui freine la croissance tumorale.

Des laits infantiles Lactalis potentiellement contaminés à la salmonelle retrouvés dans des supermarchés, des hôpitaux, des crèches et des pharmacies

Logiquement, ils n'avait plus rien à faire là. Le rappel des lots de laits infantiles Lactalis potentiellement contaminés à la salmonelle a été annoncé en décembre dernier. Pourtant, les 2.500 contrôles réalisés par la DGCCRF depuis cette date ont permis de découvrir plusieurs centaines de boîtes de ces laits dans 30 grandes surfaces, 44 pharmacies, 12 hôpitaux et deux crèches.

Le ministre de l'économie a annoncé la poursuite et l'intensification des contrôles la semaine prochaine pour vérifier que tous les lots suspects ont bien été retirés des rayons. La ministre de la santé, Agnès Buzyn, s'est montrée inquiète et incrédule devant ses résultats. Elle a indiqué qu'une enquête était en court pour comprendre les responsabilités de chacun dans cet échec.

 

 

 

Sponsorisé par Ligatus