1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Les Ehpad seuls face à l'épidémie de coronavirus

Sur les 700 Ehpad d’Île-de-France, au moins 148 sont actuellement touchés par ce virus, d’après le dernier décompte de l’Agence Régionale de Santé.

Rédigé le

Les Ehpad seuls face à l'épidémie de coronavirus

Avec des dizaines de décès de résidents signalés ces derniers jours, le Covid-19 touche de plein fouet les maisons de retraite. D’après le Directeur Général de la Santé, Jérôme Salomon, « les deux principaux lieux de décès sont l'hôpital et les Ehpad (…) mais on sait que les décès à l’hôpital ne représentent qu'une faible part de la mortalité. »

Créer des unités Covid gériatriques

C’est pour cette raison qu’un suivi quotidien du nombre de morts dans ces établissements devrait être mis en place, dans les prochains jours. A l'Ehpad de Mauguio dans l’Hérault par exemple, plus de la moitié des résidents sont infectés et 7 sont décédés en l’espace d’une semaine.

Une fois le virus entré dans l’établissement, deux mesures d’urgence s’imposent : identifier les soignants vecteurs de l’épidémie et isoler tous les patients suspects. Pour le Professeur Hubert Blain, gérontologue au Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier, ces malades devraient même être hospitalisés. « Il faut développer des unités positives gériatriques dans tous les centres hospitaliers pour prendre en charge ces résidents afin d’alléger la charge de travail de ces établissements qui doivent concentrer leur énergie pour protéger les soignants et les autres résidents. » 

Pas de lits disponibles en réa pour les résidents d’EHPAD

Pour l’instant, faute de directives claires, la plupart des hôpitaux n’accueillent pas ces malades. Les lits Covid sont réservés à des patients plus jeunes. « On nous a tout de suite fait comprendre que si jamais on avait une épidémie, même des cas graves, on devrait se débrouiller tout seul ! Pas d’hospitalisation prévue pour ces résidents. On a reçu des protocoles de la part de l’hôpital du Mans pour pouvoir prendre en charge des détresses respiratoires et aller s’il le faut, jusqu’à des sédations profondes, jusqu’à la fin de vie », confirme le docteur Philippe Landais, médecin coordonnateur EHPAD de Tuffé et Thorigne-sur-Due.

Mais dans les maisons de retraite, les soignants sont souvent en sous-effectif, et ne sont pas toujours formés aux soins palliatifs et aux soins de réanimation. Le matériel manque également à l’appel. Seule l’hospitalisation garantit toutes les chances aux malades graves, selon Romain Gizolme, à la tête de l’association des directeurs au service des personnes âgées. « Ce n’est pas l’âge qui fait le critère d’hospitalisation ou pas, ce qui fait le critère d’hospitalisation, c’est quelle est la durée de vie espérée de la personne si on arrive à la guérir, comme ça se fait au quotidien. Si ce n’est que l’âge, c’est clairement inacceptable. » Pour protéger les personnes âgées, en EHPAD comme à domicile, mettre un masque et garder ses distances est impératif. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr