1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

En Seine-saint-Denis, la Croix Rouge cherche à vacciner les populations précaires

Depuis lundi, un centre itinérant de la Croix-Ruge se déplace en Seine-Saint-Denis pour vacciner les plus précaires contre la covid-19. L’objectif : aller à la rencontre d’une population qui n’irait pas spontanément se faire vacciner. 

Rédigé le

En Seine-saint-Denis, la Croix Rouge cherche à vacciner les populations précaires

Pas toujours facile de convaincre des personnes souvent mal informées sur la vaccination et qui ne parlent pas toujours français. Dans ce centre, près de quarante personnes précaires sont vaccinées chaque jour. Et on est encore loin du compte.

Toucher les publics fragiles

En Seine-Saint-Denis, seuls 38% de la population a reçu au moins une dose de vaccin contre presque 50% à Paris. Alors, vacciner sur place, au plus près des publics fragiles, pour le médecin à l’initiative du projet, c’est la seule manière d’avancer dans la campagne de vaccination. 

“On arrive quand même à en convaincre avec l’explication et puis les gens nous connaissent, ils ont confiance. Ils savent que quand ils viennent ici, ils sont en toute liberté, ils savent qu’on ne contrôle pas les papiers, on ne contrôle rien.

Cela aussi, c’est une population qui nous échapperait si on allait pas au devant d’eux. Et ça les rassure de savoir qu’à la Croix rouge, ils vont être accueillis sans distinction” explique le Dr Jean-Marc Agostinucci, urgentiste au SAMU et référent Croix-Rouge en Seine-Saint-Denis.

Un pari pour atteindre l’immunité collective

Un vaccin est systématiquement proposé sur place aux personnes qui viennent chercher un colis alimentaire. Un bénéfice pour les plus précaires mais aussi un pari pour atteindre l’immunité collective. 

“Ces populations-là vont bouger, elles vont se disséminer, elles vont croiser d’autres gens, elles vont aller dans d’autres hôtels peut être la semaine prochaine car le 115 leur aura attribué un autre site. Et forcément, ça évite la propagation du virus” ajoute le Dr Jean-Marc Agostinucci, urgentiste au SAMU et référent Croix-Rouge en Seine-Saint-Denis.

À Sevran, la vaccination continuera toute la semaine. Avant de se poursuivre dans d’autres villes du département.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr