1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Coronavirus : la tentation des tests rapides

Si la Haute Autorité de Santé ne recommande de les utiliser, les tests sérologiques rapides suscitent beaucoup d’espoir et d’intérêt. Mais en cas de résultat positif, parler d’immunité complète est encore prématuré.

Rédigé le

Coronavirus : la tentation des tests rapides

Le procédé des tests rapides est simple : une goutte de sang est prélevée sur le doigt grâce à une pipette, puis déposée sur ce qui ressemble à un test de grossesse. Il faut ensuite ajouter un réactif et attendre une dizaine de minutes. Le résultat indique si le patient a rencontré le coronavirus et si son organisme a produit des anticorps.  

Les interrogations soulevées par un résultat positif 

De nombreux Français souhaitent savoir si ils ont contracté le Covid-19. Pourtant, un résultat positif ne doit pas mener le patient à baisser la garde. Des précautions restent indispensables. " Un test sérologique positif veut dire qu’on a été exposé au virus, donc ça veut dire qu’on est théoriquement protégé contre ce virus. Cependant, cela n’exclut pas le fait d’être toujours contagieux. Il faut donc continuer à porter un masque et à se laver les mains”, précise le Dr Thierry Naas, biologiste à l’hôpital Bicêtre (94). 

Quid de la réponse immunitaire ?

Les scientifiques ont pour l’instant pu démontrer que les patients atteints de symptômes graves du Covid-19 développaient bel et bien des anticorps protecteurs, mais des questions demeurent : " On ne sait pas si les personnes qui ont peu, ou pas de symptômes, ont aussi développé des anticorps neutralisants, et si ces anticorps vont persister dans la durée. Ce n’est que le recul par rapport à l’épidémie qui pourra nous le dire”, précise le Pr Samira Fafi-Kremer, directrice de l’Institut de virologie de Strasbourg.  

Le ministère de la Santé annoncera bientôt la liste des tests sérologiques rapides approuvés par les autorités. Ils devraient être remboursés par la Sécurité Sociale s’ils sont prescrits par un médecin.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr