1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid : un stéroïde réduirait d’un tiers la mortalité pour les formes graves

La dexaméthasone, un médicament de la famille des stéroïdes, réduirait d’un tiers le risque de décès des patients souffrant d’une forme grave du Covid-19 placés sous ventilation artificielle, selon des résultats de l’essai clinique Recovery.

Rédigé le

Covid : un stéroïde réduirait d’un tiers la mortalité pour les formes graves
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Lauritta

Un stéroïde contre le Covid ? Selon l’essai clinique britannique Recovery, la dexaméthasone, un médicament anti-inflammatoire de la famille des stéroïdes, réduirait d’un tiers la mortalité chez les patients souffrant d’une forme grave du Covid-19. "La dexaméthasone est le premier médicament dont on observe qu'il améliore la survie en cas de Covid-19", déclare le professeur Peter Horby, spécialiste des maladies infectieuses émergentes à l’université d’Oxford et co-responsable de l’essai clinique dans un communiqué publié le 16 juin.

A lire aussi : Coronavirus : des vaccins testés à large échelle sur des volontaires

Plus de 2.000 patients traités

L’essai clinique Recovery, qui porte sur 11.500 patients pris en charge dans 175 hôpitaux britanniques, comporte six volets d’étude. Le volet de la dexaméthasone a concerné 2.104 patients hospitalisés pour une forme grave du Covid. Ces patients ont été choisis de façon aléatoire pour recevoir 6 mg de ce médicament par jour pendant 10 jours, soit par voie orale soit par intraveineuse. La mortalité de ces patients à 28 jours a été comparée à celle de 4.321 patients, également hospitalisés pour une forme grave du Covid, qui n’ont reçu que les soins standards.

Efficace sur les formes les plus sévères

Résultat : "La dexaméthasone a réduit les décès d'un tiers chez les patients ventilés et d'un cinquième chez les autres patients recevant uniquement de l'oxygène" relèvent les médecins en charge de l’essai dans un communiqué. Aucun bénéfice n’a en revanche été observé chez les formes moins graves qui ne nécessitaient pas d’assistance respiratoire.

Selon les investigateurs de cet essai, "un décès sur huit pourrait être évité grâce à ce traitement chez les patients placés sous ventilation artificielle". Ce chiffre tombe à un sur 25 chez les patients sous oxygène uniquement. "Le bénéfice en termes de survie est important chez les patients qui sont suffisamment malades pour avoir besoin d'oxygène, pour qui la dexaméthasone devrait désormais devenir le traitement de base", estime le professeur Horby.

Pas chère, déjà commercialisée et en stock

"C'est une avancée majeure dans la quête de nouvelles manières de traiter les malades du Covid", s'est réjoui dans un autre communiqué le Pr Stephen Powis, directeur médical du NHS, le service public de santé britannique.
Et la dexaméthasone présente plusieurs avantages : "(elle) n'est pas chère, déjà commercialisée et peut être immédiatement utilisée pour sauver des vies à travers le monde", selon le professeur Horby.

Dans la foulée de l'annonce de ces résultats, le ministre de la Santé britannique Matt Hancock a indiqué que ce médicament allait être immédiatement utilisé pour traiter les malades concernés. "Nous travaillons avec le NHS pour inclure la dexaméthasone à son traitement standard contre le Covid-19 à partir de cet après-midi", a déclaré le ministre dans une vidéo postée sur son compte Twitter, précisant que le Royaume-Uni disposait de 200.000 traitements prêts à l'emploi stockés depuis le mois de mars.

"Étant donné l'importance de ces résultats pour la santé publique, nous nous efforçons maintenant de publier tous les détails dès que possible" précisent les responsables de l’essai dans leur communiqué.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr