1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Coronavirus : le Samu face à l'épidémie

Mardi 3 mars, on dénombrait en France 204 cas de coronavirus dont 4 décès. En cas de doute, il est recommandé d’appeler le 15. Comment les équipes du Samu gèrent-elles l’afflux d’appels ? Reportage au Samu de Créteil (Val-de-Marne).

Rédigé le

Le Samu de Créteil doit gérer deux fois plus d'appel.

« Là, on est presque à 600 appels depuis ce matin, c’est habituellement l’activité qu’on a aux alentours de 13h » constate Eric Lecarpentier, chef de service SAMU/SMUR 94.

Alors que le bilan du coronavirus s’alourdit avec, mardi 3 mars, 204 cas en France dont 4 décès, les appels affluent dans tous les Samu de l'hexagone.

A Créteil, dans ce SAMU du Val-de-Marne, le nombre d’appels a doublé depuis le début de la propagation du coronavirus. Dès 10h, le 15 est surchargé de travail. La moitié des appels reçus ici sont en en lien avec le Covid 19.

Une équipe dédiée

Les personnes qui présentent des symptômes et qui sont en lien avec une zone à risque en France ou à l’étranger  sont dirigées vers une équipe dédiée.
« Nous avons mis en place la cellule covid où nous avons un médecin urgentiste et un ARM (assistant de régulation médicale) qui sont là pour gérer uniquement les cas de patients qui sont potentiellement en lien avec un problème covid » poursuit Eric Lecarpentier.  Quand Corinne Bergeron, Médecin régulateur SAMU/SMUR 94, prend un appel, elle suit un interrogatoire bien précis : « On demande surtout s’il y a des éléments de gravité chez le patients. S’ils ont des signes de détresse respiratoire, s’ils ont du mal à parler, s’ils sont essoufflés quand ils marchent, s’ils ont une fièvre.»

Un interrogatoire très précis

Si nécessaire, le médecin du SAMU demande l’avis d’un infectiologue. Quant aux patients qui présentent des signes de gravité, ils devront faire des prélèvements pour confirmer s’ils sont ou non porteurs du virus.
Hier, dans ce service, sur plus de 200 appels en lien avec le coronavirus, une quinzaine de malades ont été testés.