1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

​Comment rencontrer l'âme soeur pendant le confinement ?

Bisous interdits, fermeture des bars et des restaurants, distanciation sociale encore et toujours... Comment continuer à draguer dans ces conditions ?

Rédigé le

​Comment rencontrer l'âme soeur pendant le confinement ?

Le moment est plutôt mal choisi pour les célibataires ! Ils sont pas moins de 25 millions en France. Mais entre le confinement, le port du masque obligatoire, la peur du virus, l'heure n'est pas franchement propice aux rencontres...

Le Dr Gilbert Bou Jaoudé, sexologue, confirme une réelle inquiétude chez ses patients. Elle est même plus importante encore que pendant la première vague. De plus en plus de personnes consultent à cause d'un sentiment de solitude. Elles se demandent comment gérer cette situation qui s’installe dans la durée. Les célibataires sont les premiers perdants de cette période du point de vue émotionnel.  

Une souffrance que constate aussi la psychologue-sexologue Joelle Mignot. Elle parle de la covid-19 comme d'"une maladie sensuellement transmissible", puisqu'elle se transmet en s’embrassant, en se touchant... La période que nous traversons correspond à un moment d'isolation sensorielle qui ne s'accorde ni avec la séduction, ni avec l’amour. 

Comment se rencontrer ?

La solution la plus simple c’est Internet. Pendant le premier confinement, les conversations quotidiennes sur les sites de rencontre ont fortement augmenté.

  • + 23% de conversations quotidiennes sur Tinder.  
  • + 18% chez son concurrent Happn.
  • + 20% chez Meetic. 

Une tendance qui s’est confirmée pendant l’été et qui touche toutes les générations. L’application Disons demain qui s’adresse au plus de 50 ans a connu mi-août un pic d’inscriptions de plus de 48% par rapport à l’année précédente.

Comment faire sans contact physique ? 

Héloïse des Monstiers, directrice France de Meetic explique comment l'entreprise s'est adaptée à la situation. Elle a lancé de nombreux événements en ligne et surtout une fonction vidéo qui fonctionne très bien. 

L’appel vidéo serait utilisé pour 80% des utilisateurs au bout de 20 messages échangés. Une nouvelle étape clé avant la rencontre physique. Les appels  durent en moyenne 30 minutes. Le plus long aurait même duré 9h.  

Toutes les autres applications ont lancé cette fonction. C’est même devenu un critère de sélection. Autrefois, vous pouviez choisir un blond ou un brun, maintenant vous devez choisir si vous voulez un premier rendez-vous en video call !

Ce système va quand même permettre d’entendre la voix, ce qui est très important. Voir le visage, les expressions de l'autre et accentuer l'envie de se découvrir.  

Ce n'est pas une réunion de travail, il est donc possible de se détendre, de mettre quelques bougies, d'organiser un diner à distance, des jeux. Se faire beau ou belle pour passer un moment le plus agréable possible malgré la situation. 

Les célibataires changent de mentalité 

Il faut prendre son temps... Tous les experts constatent, c’est le retour du slow dating. C’est-à-dire de la lenteur dans les rencontres. 

Selon Gilbert Bou Jaoudé cette situation a forcé les gens à prendre plus de temps, à discuter plus. Avant le confinement, les gens étaient de plus en plus dans la surconsommation de partenaires. Cette nouvelle situation va permettre de sélectionner les impatients, les adeptes de relations légères...

Janine Mossuz-Lavau, une sociologue française, qu'un question de durée  et de confiance entre désormais en jeu. Une enquête menée par Meetic auprès de 7 000 célibataires lors du confinement semble aller dans le même sens.  

  • 63% d’entre eux souhaitent désormais vivre une histoire sérieuse.
  • 54% disent vouloir plus d’authenticité et de sincérité dans la relation. 

Alors est-ce le grand retour du romantisme ? Il faudra voir si ces changements s’installent dans la durée, une fois que cette période sera derrière nous.   

Voir aussi sur Allodocteurs.fr