1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales

Alerte au virus du Nil occidental dans le centre de la Grèce

Le ministère grec de la Santé a annoncé, mardi 17 août 2010, le renforcement des mesures de prévention face à une flambée d'infections au virus du Nil occidental dans le centre du pays, à l'origine de trois décès depuis début août.

Rédigé le

Alerte au virus du Nil occidental dans le centre de la Grèce
Alerte au virus du Nil occidental dans le centre de la Grèce

Flambée d'infections

Ce sursaut a été décidé alors que 47 personnes avaient été recensées lundi comme porteuses du virus, transmis à l'homme par des piqûres de moustique infecté, avec 11 cas détectés ce week-end, selon un communiqué du Centre de contrôle et de prévention des maladies (Keelpno).

Sur ce total, 45 patients ont été diagnostiqués comme atteints d'encéphalites, la manifestation la plus sévère que peut provoquer le virus, et trois, des personnes âgées et par ailleurs malades, en sont décédées. Selon le dernier recensement du Keelpno, 28 des malades restaient hospitalisés lundi, dont sept en unités de soins intensifs.

Le virus a jusque-là frappé la région de Macédoine, sur une zone s'étendant des localités centrales de Larissa jusqu'aux abords de Salonique, la deuxième ville du pays, plus au nord, surtout à proximité de fleuves et lacs.

Le ministère a donné ordre d'intensifier les épandages d'insecticides dans la région, de les cibler là où des contaminations ont été constatées, et de mener une campagne d'information du public.

"Le virus a déjà circulé en Grèce, nous avons retrouvé des anticorps dans la population humaine et animale, mais c'est la première fois que nous diagnostiquons des encéphalites", a indiqué à l'AFP, une femme médecin du Keelpno, Doritsa Bakka, relevant que les taux de mortalité enregistrés jusque là étaient dans la moyenne.

"Dans une première estimation, les experts imputent cette détérioration aux conditions climatiques ayant prévalu cet été, combinant chaleur prolongée et forte humidité, propice à la pullulation des moustiques vecteurs", a-t-elle expliqué.

Symptômes et transmission

Le virus est transmis par les moustiques vecteurs, et en particulier les Culex, qui sont les principaux vecteurs du virus du Nil occidental, lorsqu’ils piquent les oiseaux et les infectent. Tous les facteurs favorisant la pullulation des moustiques (pluies abondantes, irrigation, températures plus élevées que la normale...) sont susceptibles d'augmenter l'incidence de la fièvre liée à ce virus dans les secteurs géographiques où il circule.

La durée d'incubation est de 2 à 15 jours. L'infection passe la plupart du temps inaperçue : 80 % infections humaines sont asymptomatiques. Dans les autres cas, la maladie se présente sous forme d'un syndrome de type grippal avec une fièvre, des maux de tête, des courbatures. Dans des cas exceptionnels (un cas sur 150), la maladie se présente sous une forme sévère et se traduit par des manifestations neurologiques (méningite aseptique, méningo-encéphalites, paralysie flasque aiguë) principalement décrites chez des sujets âgés. La mortalité a été évaluée à 2 % des infections.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

  • Inserm
    Fiche descriptive du virus du Nil occidental.