1. / Maladies
  2. / Intestins et estomac
  3. / MICI, Maladie de Crohn

Maladies de l'intestin : une grossesse très surveillée

L'hôpital Beaujon (AP-HP) propose une prise en charge spécifique pour les femmes souffrant d'une maladie digestive chronique et qui souhaitent devenir mères.

Rédigé le , mis à jour le

Maladies de l'intestin : une grossesse très surveillée

Peut-on concilier grossesse et pathologie digestive ? C'est une question que se posent de nombreuses femmes souffrant d'une maladie digestive chronique, comme la maladie de Crohn. Si la réponse est affirmative, un suivi spécifique peut être nécessaire avant, pendant et même après la grossesse.

L'hôpital Beaujon dans les Hauts-de-Seine, en région parisienne, propose une prise en charge pluridisciplinaire pour les femmes enceintes ou qui souhaitent l'être et qui souffrent de pathologie digestive.

Des grossesses à risques

Fatigue, maux de ventre, diarrhées, perte de poids, douleurs musculaires et articulaires... Les symptômes des maladies digestives chroniques sont invalidants mais pas incompatibles avec une grossesse. "Le moment idéal pour tomber enceinte, c'est quand la maladie est inactive. Quand elle est inactive et la grossesse survient, deux fois sur trois la maladie se calme car probablement que pendant la grossesse, il y a des modifications hormonales, une immunodépression qui calment la maladie...", explique le Dr Xavier Treton, gastro-entérologue.

Parfois, la maladie endormie peut se réveiller pendant la grossesse. Un suivi pluridisciplinaire est donc indispensable comme le confirme le Dr Antoine Agman, gynécologue-obstétricien : "Dans le cadre des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin, quand la maladie est mal contrôlée, les patientes sont plus à risque de fausse couche spontanée. Il a aussi été démontré qu’il y avait un peu plus de risque de prématurité. En revanche, il n'y a pas d'association avec un risque de malformation pour les nouveau-nés".

Un suivi pluridisciplinaire

Ces grossesses sont considérées comme à haut risque. Elles sont souvent plus médicalisées, notamment pour l'accouchement : "Dans certains cas, pour ces patientes, et particulièrement celles qui ont des pathologies avec une atteinte périnéale comme dans la maladie de Crohn par exemple, des césariennes programmées sont recommandées", précise le Dr Agman. Pour les femmes qui souffrent de pathologies digestives sévères, il est par ailleurs recommandé de consulter dès le projet de grossesse.

Les patientes doivent aussi régulièrement consulter un nutritionniste. Pour certaines maladies, des perfusions sont parfois nécessaires pour apporter les vitamines, les oligo-éléments et l'eau dont elles ont besoin pour vivre. Une prise de poids suffisante et l'absence de carences doivent permettre d'éviter les complications de ces grossesses à risque et d'assurer la bonne santé de la mère comme du bébé.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus