1. / Maladies
  2. / Coeur
  3. / Hypertension artérielle

L'hypertension ''masquée'' enfin démasquée

Une récente étude menée par des chercheurs bordelais montre que l'autoévaluation de la tension par des personnes âgées, à domicile, aiderait à les prémunir contre l'hypertension artérielle masquée. On connaissait l'"effet blouse blanche" qui faisait monter la tension artificiellement en présence d'un médecin, à cause du stress. Le même effet existe donc aussi, dans une certaine mesure, à la maison.  

Rédigé le , mis à jour le

L'hypertension ''masquée'' enfin démasquée
L'hypertension ''masquée'' enfin démasquée

Nous savions déjà que 10% de la population qui présentaient une tension normale chez le médecin avait une tension plus élevée une fois rentrée à domicile. Une étude montre que cette proportion passe même à 40% chez les personnes âgées. Or, le comportement anormal de la tension favorise les accidents cardiovasculaires.

Hypertension masquée chez 40% des personnes âgées

Pour vérifier l'hypothèse de l'"hypertension masquée", l'équipe de Christophe Tzourio, directeur de l'unité Inserm 708 à l'Université de Bordeaux-Segalen, a suivi 1.500 personnes âgées de 73 à 97 ans. Après un examen de la tension dans un centre d'examen, l'équipe de chercheurs a demandé à ces hommes et à ces femmes de prendre six fois par jours pendant trois jours leur tension, eux-mêmes, à domicile. Les mêmes mesures ont été répétées un an plus tard afin de repérer les cas d'évolution vers une hypertension chronique.

L'étude a ainsi révélé que 40% des personnes présentaient une hypertension élevée à domicile alors que la mesure était normale chez le médecin.

Les chercheurs ont ensuite étudié l'évolution de cette hypertension "démasquée". Dans cette cohorte, les risques de faire un accident vasculaire étaient augmentés de 7 à 17%.

L'hypertension masquée garde en revanche une partie de son secret car l'étude n'a pas permis de vérifier quelle en était l'origine. Même si le directeur de la recherche a sa petite idée. "Nous savons déjà que la tension des personnes âgées est beaucoup moins stable. Ces variations soudaines expliqueraient cette proportion importante d'hypertension masquée." Il n'en reste pas moins que la nécessité de l'auto-mesure, dans le but de repérer les patients à risques, est confortée par ces travaux.

Etude de référence : "Categories of hypertension in the elderly and their 1-year evolution. The Three-City Study", Cacciolati C, Hanon O, Dufouil C, Alpérovitch A, Tzourio C., J Hypertens. 2013 Feb 14.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :