1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer du sein

Cancer du sein : dépistage gratuit étendu aux femmes à risques

Une prise en charge à 100% des examens de dépistage pour les femmes les plus exposées au cancer du sein, quel que soit leur âge, a été annoncée mardi par la ministre de la Santé, dans le cadre d'Octobre Rose, la campagne annuelle de mobilisation contre ce cancer.

Rédigé le

Cancer du sein : dépistage gratuit étendu aux femmes à risques
Cancer du sein : dépistage gratuit étendu aux femmes à risques

Alors que jusqu'à présent seules les femmes de 50 à 74 ans avaient droit à une mammographie remboursée à 100% par l'Assurance-maladie tous les deux ans dans le cadre du dépistage organisé, Marisol Touraine a décidé d'étendre la gratuité des examens de dépistage aux femmes plus jeunes ou plus âgées présentant "un risque élevé" ou "très élevé" de cancer du sein.

"La mesure sera effective au printemps", a déclaré la ministre au cours d'une conférence de presse organisée pour convaincre les femmes de l'intérêt de se faire dépister, alors que la participation au dépistage organisé stagne depuis plusieurs années.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme, avec quelque 50.000 nouveaux cas par an en France. C'est aussi la première cause de mortalité par cancer chez la femme, avec près de 12.000 décès par an.

Toutes les femmes n'ont pas les mêmes risques de développer un cancer du sein

Si ce cancer augmente avec l'âge, ce qui explique le dépistage organisé chez les femmes de 50 à 74 ans, il peut également toucher des femmes plus âgées, mais surtout plus jeunes, présentant certains facteurs de risque bien précis.

Il s'agit principalement des femmes qui ont des antécédents familiaux ou des mutations très rares de certains gènes (BRCA1 et BRCA2) qui augmentent très fortement le risque d'avoir un cancer du sein.

Le risque est également plus élevé si la femme a déjà eu des "antécédents personnels de cancer ou de maladie du sein" ou qu'elle a subi une radiothérapie à haute dose au niveau du thorax, a expliqué Mme Touraine.

Ces femmes pourront dès l'an prochain bénéficier d'une prise en charge à 100% pour un suivi rapproché (tous les ans, voire tous les six mois si le médecin l'estime nécessaire).

Selon l'Institut national du cancer (INCa), quelque 20% des femmes ont des risques aggravés d'avoir un cancer du sein avant l'âge de 50 ans.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr