1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer de la peau, mélanome

Les Danois nous demandent de sauver leur peau

Avec humour, les Danois, grands amateurs du soleil hexagonal, demandent aux Français de leur apprendre les bons gestes pour s'en protéger... Mais les connaissons-nous bien nous-même ?

Rédigé le

Les Danois nous demandent de sauver leur peau
Les Danois nous demandent de sauver leur peau

Aidez un Danois (help a dane). Dans une vidéo en grec, en italien, en espagnol, en thaïlandais et en français, un représentant du peuple du Danemark (le présentateur de télévision Mikael Bertelsen) prend un ton suppliant pour adresser un message aux ressortissants des destinations touristiques les plus emblématiques: "beaucoup de Danois rentrent chez eux avec un coup de soleil, qui augmente le risque de cancer de la peau. C'est un appel à l'aide". Chaque jour, 3 jeunes succombent à un cancer de la peau dans le pays. En cause, notamment : une exposition prolongée au soleil pendant les vacances, sur ces peaux peu usitées à en recevoir. "Aidez-nous à prévenir les coups de soleil et le cancer de la peau mortel en rappelant aux Danois de rester à l'ombre, de porter un chapeau et de mettre de l'écran solaire !", explique l'Institut national du Danemark contre le cancer.

Pendant qu’il déroule son laïus, des Danois dénudés, rougis par le soleil, accompagnent de leur chant une musique dramatique. Avec ces spots, l'institut danois contre le Cancer veut rappeler aux vacanciers danois particulièrement exposés au risque de mélanome que chacun est responsable de sa santé, et que personne ne viendra mettre un chapeau sur leur tête à leur place…

Se protéger du soleil

Le risque d'exposition délétère au soleil augmente et doit s'accompagner de certaines précautions. Comme le rappelait l’été dernier en France l’Institut National du Cancer (INCa), durant l’été, lors d'une activité extérieure, de loisirs, sportive ou professionnelle, il est déconseillé de s'exposer au soleil entre 12 h et 16 h, de rechercher l'ombre et de protéger sa peau par le port de vêtements longs, chapeau et lunettes de soleil.

Une crème solaire à haute protection anti UVA et anti UVB doit être appliquée en quantité suffisante et renouvelée fréquemment. Les enfants, plus sensibles au soleil, doivent faire l'objet d'une protection particulière. "Leur apprendre à se protéger eux-mêmes est important", insistait l’INCa.

Il est conseillé aux personnes avec une peau de phototypes I et II, c'est-à-dire très sensible avec une carnation très claire à claire associée à des cheveux roux ou blonds qui bronze difficilement, de se protéger avec un indice élevé entre 50+ et 30+. Même si les peaux de phototype III, correspondant à un teint plus mat, supportent mieux le soleil et arrivent à bronzer, elles nécessitent tout de même une protection solaire d'indice 15 à 25.

L'institut rappelle également que les UV artificiels dispensés par les cabines de bronzage sont tout aussi dangereux pour la peau que les rayons du soleil. Il est donc déconseillé d'y avoir recours. L'usage de ces dispositifs est d'ailleurs interdit avant 18 ans.

Surveiller sa peau

Les spécialistes recommandent aux personnes avec des antécédents personnels ou familiaux de mélanome d'être particulièrement vigilants quant à la survenue de cancers de la peau.

Les personnes ayant longtemps vécu dans un pays de forte exposition solaire ou avec des phototypes I, II ou II doivent également surveiller régulièrement et méticuleusement l'apparition d'anomalies cutanées.

Ils recommandent d'être attentifs  à tout changement comme l'apparition d'une nouvelle tâche brune, d'un grain de beauté différent des autres ou dont l'aspect se modifie au cours du temps. L'INCa recommande de suivre les critères de la règle ABCDE pour contrôler ces grains de beauté :

A comme… asymétrie :

Un grain de beauté avec une forme ni ronde ni ovale et des couleurs et reliefs irrégulièrement répartis.

B comme bords irréguliers : 

Un grain de beauté avec des bords déchiquetés mal délimités.

C comme couleur non homogène : 

Présence désordonnée de plusieurs couleurs (noir, bleu, marron, rouge ou blanc).

D comme diamètre  en augmentation : 

Une lésion susceptible d'être un mélanome a généralement une taille supérieure à 6 mm.

E comme Évolution : 

Changement rapide de taille, de forme, de couleur et d'épaisseur.

la rédaction d’Allodocteurs.fr

Voir aussi sur Allodocteurs.fr