1. / Maladies
  2. / Cancer

Cancer : améliorer le quotidien des malades

Entre la lourdeur des traitements, l'arrêt du travail, l'isolement généré par la maladie... Les patients atteints de cancer voient souvent leur qualité de vie se dégrader fortement. Pour les aider à passer ce cap difficile et ainsi mieux les armer pour combattre le cancer, les associations et les établissements hospitaliers proposent de plus en plus ce qu'on appelle les soins de support.

Rédigé le , mis à jour le

Cancer : améliorer le quotidien des malades
Cancer : améliorer le quotidien des malades
Sommaire

Cancer : l'olfactothérapie pour stimuler les sens des malades

Sentir pour mieux se sentir...

Dans la grande famille des soins de support, on distingue les soins de support "classiques" comme la prise en charge psychologique, la lutte contre la douleur, la masso-kinésithérapie ou encore la nutrition... et les soins de support qualifiés de "complémentaires" comme les ateliers de sport adapté, d'art-thérapie, de lecture ou d'écriture... L'offre est très large et permet aux patients de mieux vivre les traitements.

Parmi les nombreux ateliers proposés aux malades du cancer, on trouve des ateliers d'olfactothérapie. Il s'agit de faire sentir des odeurs aux patients pour stimuler chez eux le sens de l'odorat, souvent altéré par les traitements.

À chacune son nez, et sa perception des senteurs. Les traitements de chimiothérapie peuvent parfois modifier l'odorat des malades. Dans les ateliers olfactifs à l'hôpital, les malades redécouvrent pendant une heure et amusement dix odeurs de cuisine. "Nous sommes dans une stimulation. Nous faisons sentir des choses fraîches, des choses plus chaudes, des choses agréables, des choses désagréables…De cette façon, on va faire appel petit à petit à une mémoire olfactive et à des souvenirs qui sont à chaque fois très personnels", explique Catherine Spindler, animatrice des ateliers d'olfactothérapie.

"Le mécanisme de modification de l'odorat est très lié au mécanisme d'action de la chimiothérapie parce que la chimiothérapie détruit les cellules qui se multiplient rapidement, ce qui est le propre des cellules cancéreuses. Et ça va aussi détruire malheureusement des cellules normales de l'organisme qui se multiplient vite comme les cellules des cheveux ou des ongles. Et c'est aussi le cas des cellules qui vont commander le goût et l'odorat", précise le Dr Marc Espié, oncologue.

Retrouver l'estime de soi, reprendre confiance en ses capacités physiques et renouer un lien social, sont les objectifs de ces ateliers de support plébiscités par les patients. En général, la fin des traitements marque une amélioration des capacités de l'odorat et du goût. À l'hôpital Saint-Louis, les ateliers d'olfactothérapie ont lieu une fois par mois. L'hôpital Saint-Louis propose aussi des lectures olfactives directement au chevet du malade ainsi que de nombreuses activités.

Cancer : les bienfaits de l'activité physique

Quels sont les bénéfices de l'escrime artistique ?

Les soins de support font la part belle aux activités sportives. Pour les fans de films de cape et d'épée, il existe même des ateliers d'escrime artistique. En quoi consiste cette activité et quels bénéfices peuvent en tirer les personnes atteintes de cancer ?

Cohésion, esprit d'équipe, l'escrime artistique cultive des valeurs qui redonnent des forces à des femmes touchées par la maladie. Mais il s'agit avant tout d'un sport, qui permet une rééducation fonctionnelle pour celles qui ont subi une ablation du sein.

Cette activité est aussi bien indiquée après des traitements qui peuvent générer des effets secondaires comme cela est parfois le cas pour l'hormonothérapie. "Il y a plusieurs types d'hormonothérapie. Et ce ne sont pas les mêmes molécules avant et après la ménopause. Ce sont les médicaments que l'on administre après la ménopause qui donnent beaucoup de douleurs articulaires. (…) Et des études qui comparaient l'activité physique ou l'absence d'activité physique chez des patientes qui avaient ces traitements hormonaux ont démontré qu'il y avait une diminution des douleurs articulaires. La pratique régulière d'une activité physique améliore la qualité de vie pendant les traitements", explique le Dr Caroline Cuvier, oncologue.

Les ateliers d'escrime artistique s'adressent aux patientes qui ne présentent pas de métastases et après évaluation de leur condition physique par un kinésithérapeute. Chaque année les escrimeuses donnent une représentation publique. Une jolie façon de s'affirmer pour ces femmes combatives.

Améliorer le quotidien des malades : en savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :