1. / Maladies
  2. / Allergies
  3. / Allergies respiratoires

Fin de l'été : attention aux allergies à l'ambroisie

VIDÉO - Nez qui coule, yeux qui pleurent, maux de tête, crises d’asthme... Ces symptômes sont bien connus des patients allergiques à l'ambroisie. Chaque été, cette plante fleurit et ses pollens se répandent dans l'air. La région la plus touchée est l'Auvergne Rhône-Alpes. Elle est actuellement en alerte rouge, avec une teneur en pollens d'ambroisie dans l'air "très élevée". Les explications du Dr Madeleine Epstein, vice-présidente du syndicat des allergologues, invitée dans "Le magazine de la santé" ce jeudi 1er septembre. 

Rédigé le

Entretien avec le Dr Madeleine Epstein, vice-présidente du syndicat des allergologues, invitée le 1er septembre dans "Le magazine de la santé".
  • Quels sont les symptômes les plus courants de l’allergie à l’ambroisie ?

Dr M. Epstein : "Ce sont les mêmes symptômes que pour toutes les allergies à tous les pollens. Il s’agit des yeux avec de la conjonctivite. Ils piquent, grattent... On pleure. On éternue. Le nez gratte, se bouche la nuit ce qui empêche de dormir. Et le pire, c’est l’atteinte bronchique avec des crises d’asthme qui peuvent être très sévères."

  • Quels sont les traitements ?

Dr M. Epstein : "Il s’agit de traitements symptomatiques, avec notamment les anti-histaminiques en première ligne. Malheureusement, c’est souvent insuffisant. Il faut savoir augmenter les doses. Il faut ajouter des traitements topiques locaux, c’est-à-dire des collyres, des gouttes dans le nez… On croit souvent que les traitements topiques ne sont pas très efficaces. Mais, en fait, ils sont très puissants.

"Des corticoïdes dans le nez, ça marche bien à condition de les mettre de façon régulière et le plus tôt possible. Une fois que les symptômes sont bien installés, c’est beaucoup plus difficile à traiter. Donc, il faut vraiment prendre en charge très rapidement l’allergie."

  • Y a-t-il des risques à augmenter les doses de médicaments ?

Dr M. Epstein : "En général, il n’y a pas de problème. Mais, il y a de rares contre-indications d’associations/d’interactions médicamenteuses. Mais, c’est rare et cela doit être défini avec son médecin au moment où le médicament est prescrit."

  • Ces épisodes allergiques reviennent à chaque fin d’été. Pourquoi est-ce si difficile de se débarrasser de cette plante ?

Dr M. Epstein : "C'est une plante opportuniste. Elle s’installe partout où il y a de la place. Le problème, c’est qu’elle fait tomber des graines qui rentrent dans le sol et qui sont dites rémanentes, qui peuvent ressurgir à différentes occasions des années après. En plus, les graines sont transportées par différents moyens de locomotion, comme les pieds, les chaussures, les pneus, etc.

"Arracher les pieds d’ambroisie, c’est nécessaire mais pas suffisant. C’est un travail de titan. Il faut aussi recouvrir les sols, ne pas les laisser inoccupés."

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus