La peste bubonique (ci-dessus) est moins dangereuse que la forme pulmonaire, qui touche la plupart des persones infectées à Madagascar
La peste bubonique (ci-dessus) est moins dangereuse que la forme pulmonaire, qui touche la plupart des persones infectées à Madagascar

Une campagne de vaccination contre la peste bubonique en Russie

La région russe de Touva vient de découvrir dix cas de peste bubonique.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Une région russe frontalière de la Mongolie a ordonné ce 13 août une campagne de vaccination des habitants contre la peste bubonique, après la découverte de cas de la maladie dans ce pays.

Le dirigeant de la République sibérienne de Touva, Cholban Kara-ool, a ordonné de vacciner notamment les éleveurs de yacks, mammifères ruminants, dans les deux districts situés à la frontière russo-mongolienne, ont précisé les autorités locales dans un communiqué.

A lire aussi : Quand la peste faisait des ravages à Marseille

Dix cas recensés dans la région

"La maladie est dangereuse et éprouvante", a déclaré Cholban Kara-ool, cité dans le communiqué, soulignant la nécessité d'avoir "un stock permanent de vaccin".

Selon lui, dix cas de peste bubonique ayant entraîné deux décès ont été enregistrés récemment à Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie.

Les marmottes en cause

Il faut que les gens "comprennent le danger de consommer de la viande de marmotte", susceptible de véhiculer la bactérie Yersinia pestis, responsable de la peste, et "la nécessité de se faire vacciner à temps", a insisté Cholban Kara-ool.

Au moins une personne meurt chaque année de la peste bubonique en Mongolie, où des campagnes sont orchestrées pour dissuader les gens de s'approcher de marmottes ou de les manger.

A lire aussi : La peste de 1720, un souvenir à ancrer dans les mémoires

Une maladie persistante dans la région

Début juillet, les autorités russes avaient déjà appelé à ne plus chasser et consommer de marmottes après la découverte de cas de peste bubonique en Mongolie et en Chine voisines.

Les services sanitaires russes avaient également indiqué avoir entamé une campagne de dépistage de cette maladie auprès de rongeurs en Bouriatie, une autre région russe frontalière de la Mongolie.