Accro au sucre, comment décrocher ?

Nadine vit dans le Morbihan et souhaite réduire sa consommation de sucre. Pour cela, elle a fait appel à une diététicienne pour l'aider à le limiter et à le remplacer.

Farah Kesri
Rédigé le

Nadine a beaucoup de mal à résister à la tentation, face aux petites douceurs. Les saveurs sucrées sont un plaisir qui l’accompagne toute la journée. 

"Je mets un sucre entier le matin dans mon café du petit-déjeuner, j’en remets un dans mon café dans la matinée. Après mon repas du midi, je remets un morceau de sucre dans le café puis dans l’après avec mon thé. Je ne peux pas non plus prendre mon thé sans sucre ! J'ai essayé d’arrêter toute seule mais je n'y arrive pas parce qu'au bout d’un moment je me restreins dans la journée, puis en fin de journée, je craque, je mange le double", déclare Nadine.

Une dépendance physique

Nadine a fait appel à une diététicienne pour éviter de craquer régulièrement. Avec son aide, elle espère réduire sa consommation de sucre pour préserver sa santé.  

"On va faire le bilan d’une journée pour voir votre consommation de sucre quotidienne", déclare Marie-Laure, diététicienne.

Recommandation de l'OMS : 25g par jour

Boissons, plats préparés, dessert, goûter... Au fil de la journée, c'est l’équivalent de 20 morceaux de sucre que consomme Nadine, soit 100 grammes, 4 fois les recommandations de l’organisation mondiale de la santé.  

"Vous consommez beaucoup de sucre parce que votre corps y est habitué. Il y a une forme de dépendance physique. A chaque fois que vous consommez du sucre, votre glycémie, le taux de sucre dans le sang, augmente. Votre pancréas sécrète de l’insuline pour ramener votre glycémie à la normale mais à ce moment-là plus on mange sucré plus cette baisse de glycémie est un petit peu trop importante. On appelle ça une hypoglycémie réactionnelle et à ce moment-là, on a encore envie de manger du sucre", explique Marie-Laure.

C'est cette dépendance physique qu’il faut briser.  

"Il vous faudra à peu près trois semaines pour habituer vos papilles gustatives à vous déshabituer de ce goût sucré. On va arriver à le faire tout simplement en remplaçant le sucre ordinaire par un sucre qui a un index glycémique plus faible", commente Marie-Laure.

Revoir son alimentation

Cette réduction peut se faire avec du sirop d’agave ou du miel d’acacia. Mais ce n'est pas tout et Nadine doit réduire sa consommation en sucre dans toute son alimentation. Marie-Laure passe aux cribles les étiquettes pour lui apprendre à reconnaitre les sucres ajoutés

"Dans ces petites cuisses de poulets préparées, on ne s’attend à retrouver du sucre et quand on regarde la liste des ingrédients, en deuxième position, il y a du sirop de glucose. Ce ne sont pas des quantités importantes mais ça va se rajouter à la consommation que vous avez déjà sur la journée", conclue Marie-Laure. 

L'autre astuce pour réduire sa consommation sans créer de frustration est de préparer soi-même une confiture à l’index glycémique bas. Pour la consistance, il suffit d’ajouter une demi-cuillère à café d'un gélifiant. Cette confiture sera peut-être son secret pour se libérer du sucre !

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !