1. / J'ai mal…
  2. / Aux muscles
  3. / Tendinite

Réparer le tendon d'Achille

Le tendon d'Achille est le plus gros tendon du corps. On peut le sentir en palpant l'arrière de la cheville. Il sert notamment à marcher sur la pointe des pieds. Comment le réparer lorsqu'il est rompu ? Quelles sont les techniques chirurgicales proposées ? 

Rédigé le , mis à jour le

Réparer le tendon d'Achille
Réparer le tendon d'Achille
Sommaire

Qu'est-ce que le talon d'Achille ?

Marina Carrère d'Encausse et Benoît Thevenet expliquent la rupture du tendon d'Achille

Avec une longueur de près de 15 centimètres et une épaisseur de 5 centimètres, le tendon d'Achille aussi appelé tendon calcanéen est le plus long et épais du corps humain.

Le tendon d'Achille trouve l'origine de son nom dans la mythologie grecque. La mère d'Achille, la nymphe Thétis, avait plongé son fils dans le fleuve Styx afin qu'il soit invulnérable. Seul son talon par lequel elle le tenait ne fut pas trempé dans l'eau et son talon devint son point faible.

Le tendon d'Achille relie le muscle du mollet (le triceps sural) à l'os du talon (le calcanéum). Il est constitué de fibres de collagène, une matière très résistante mais qui ne se contracte pas. Il peut supporter une charge de 400 kilos, voire plus chez les sportifs les plus entraînés. Comme n'importe quel tendon, son rôle est de transmettre la contraction musculaire au squelette pour le mettre en mouvement. Le tendon est mis à contribution quand nous marchons, courons ou sautons, il permet la flexion de la cheville.

Lorsqu'il est trop sollicité, le tendon d'Achille peut finir par se fragiliser. La première affection est la tendinite, c'est-à-dire une inflammation. Elle survient souvent après des courses ou des marches à pied trop fréquentes ou mal préparées. Elle se traduit généralement par des douleurs localisées à l'arrière du pied, à l'effort et après, mais aussi par une gêne à la marche et un gonflement.

La tendinite est une blessure fréquente chez les sportifs mais pas uniquement. Elle est également très fréquente chez les patients souffrant de la maladie de Haglund.

La rupture du tendon d'Achille

Attention, images d'intervention chirurgicale : le chirurgien procède à un laçage du tendon pour le renforcer.

La chirurgie n'est pas utile en cas de tendinite. En revanche, elle est indispensable s'il y a une rupture du tendon. Cette rupture peut compliquer une tendinite chronique. Elle survient surtout chez les sportifs d'âge moyen, car le tendon est fragilisé par la pratique d'un mouvement régulier et agressif pour le tendon.

Au lieu d'arrêter son activité, le sportif continue à s'entraîner malgré la douleur. Le risque est la rupture, qui survient brutalement, lors d'un saut ou d'un faux pas dans un creux. On entend souvent un bruit sec lorsque le tendon se déchire et il est impossible de se mettre sur la pointe des pieds.

Pour réparer le tendon rompu, il est généralement nécessaire de recourir à la chirurgie pour recoller les deux morceaux de tendon.

Limiter l'opération à de petites incisions

Attention, images d'intervention chirurgicale : le chirurgien fait deux petites incisions pour y faire passer les fils qui rattacheront le tendon.

Outre la technique classique, il existe aujourd'hui une nouvelle technique (réparation par Tenolig®) qui peut être utilisée dans les huit jours suivant la rupture. Il s'agit d'une grande aiguille sur laquelle est fixé un fil qui va servir à suturer le tendon d'Achille. Le but de l'opération est de rattacher les deux extrémités du tendon cassé. À l'aide de deux petites incisions, le chirurgien fait glisser l'aiguille sous la peau et la guide dans la gaine du tendon, tout se fait au toucher.

L'aiguille ressort par la partie basse du tendon tandis qu'un petit harpon s'accroche à la partie haute. On renouvelle l'opération avec un deuxième fil et on les met en tension, en dirigeant le pied vers le bas pour raccrocher les deux parties ensemble. Le système est fixé avec un système de plomb et une pastille qui protège la peau. Il restera en place pendant les six semaines de cicatrisation, puis sera retiré sous anesthésie. Durant cet intervalle, le patient porte un plâtre et ne doit pas prendre appui sur son pied.

La rééducation après une rupture du tendon d'Achille

La rééducation après une rupture du tendon d'Achille

En cas de rupture du tendon d’Achille, la solution est chirurgicale. Après l'opération, le patient doit mettre sa jambe au repos, prendre des anti-inflammatoires pour calmer la douleur et porter des talonnettes ou des semelles amortissantes pour diminuer la tension du tendon.

Pour une bonne récupération, des séances de kinésithérapie sont indispensables. Dans 90% des cas, le repos et la rééducation permettent une bonne guérison. Il faut attendre six mois en moyenne pour reprendre une activité sportive.

Tendinopathies d'Achille : les bienfaits de la kinésithérapie

Séance de rééducation pour un sportif de haut niveau à l'INSEP, Institut national du sport, de l'expertise et de la performance

La plupart du temps, le traitement des tendinopathies d'Achille consiste à mettre au repos le tendon, prendre des anti-inflammatoires pour calmer la douleur et porter des talonnettes ou des semelles amortissantes pour diminuer la tension du tendon. Mais le plus efficace, c'est d'effectuer des séances de kinésithérapie.

Un programme intensif de rééducation permet de soulager la douleur et de renforcer le tendon. La première phase de la rééducation est de combattre le froid. Le froid déclenche des réactions dans l'organisme et permet en effet de lutter contre l'inflammation.

La deuxième phase correspond au traitement local de la tendinopathie. Le massage de la région tendineuse à l'aide d'un appareil émettant des ondes de hautes fréquences est particulièrement bénéfique. Les ondes de hautes fréquences sont des stimulations électriques qui ont une action antalgique.

Pour parfaire la rééducation, la balnéothérapie est un traitement de choix. Elle permet de soulager le tendon d'Achille du poids de corps et cela est parfait pour affiner la rééducation.

Tendinopathies d'Achille : opérer pour éviter la rupture

En quoi consiste un peignage du tendon d'Achille ?

Généralement, une prise en charge médicale avec kinésithérapie et mise au repos permet la guérison dans 90% des cas à condition d'être patient. Il faut en effet attendre six mois en moyenne pour pouvoir reprendre une activité sportive.

En revanche, il existe des tendinites rebelles qui résistent à tout traitement médical complet et bien conduit. Dans ce cas, un traitement chirurgical peut être proposé. C'est ce qu'on appelle un peignage.

Pour éviter une rupture du tendon d'Achille, le chirurgien peut pratiquer un peignage. Cette intervention réalisée sous anesthésie locale consiste à fendre le tendon longitudinalement en bandelettes.

Généralement le tendon est disséqué en une dizaine de bandelettes mais quand celui-ci est relativement fin, en faire trop peut fragiliser le tendon. Le tendon va alors s'élargir entre les bandelettes et il deviendra plus résistant mécaniquement faisant ainsi cicatriser les fissures intra-tendineuses.

Une fois le peignage terminé, la cicatrisation est une étape très importante qui nécessite beaucoup de précautions. Le moindre problème de cicatrisation cutanée peut en effet provoquer des infections et des complications importantes.

L'intervention étant fragilisante sur le tendon, un plâtre est mis en place à la fin de l'opération afin de mettre au repos le tendon pendant quelques semaines, le temps de la cicatrisation. Après, une phase de rééducation avec un kinésithérapeute pendant plusieurs mois sera nécessaire.

Sponsorisé par Ligatus