1. / J'ai mal…
  2. / Au ventre
  3. / Intoxication alimentaire

Champignons : conseils de cueillette

Amateurs de cueillette en forêt, soyez vigilants avec les champignons ! L'année dernière, un pic d'intoxications liées à une consommation de champignons toxiques s'est manisfesté pendant la deuxième moitié du mois d'octobre. En 2012, 1093 cas d'intoxication ont été répertoriés, dont 369 passages aux urgences, selon les Centres antipoison et de toxicovigilance. Voici quelques conseils avisés pour ne pas faire du champignon fraîchement cueilli un véritable tord-boyaux !

Rédigé le , mis à jour le

Champignons : conseils de cueillette

"Ne consommez jamais un champignon dont l'identification n'est pas certaine", rappellent la Direction générale de la santé (DGS, ministère) et l'Institut de veille sanitaire (InVS), face à ces intoxications qui se renouvellent chaque année et qui sont dans la majorité des cas dues à des confusions.

Connaisseur ou pas, si vous êtes amateur de ce genre de cueillette, au moindre doute, faites contrôler votre récolte, avant de la consommer, par un spécialiste (certains pharmaciens ou associations et sociétés de mycologie de la région). D'autant plus que certains champignons toxiques ressemblent fortement à des champignons inoffensifs.

Il est conseillé de cueillir uniquement des champignons en bon état et en totalité (pied et chapeau), afin de permettre l'identification.

On évitera évidemment d'aller chercher les champignons près de sites pollués (bords de routes, aires industrielles, décharges) car ils concentrent les polluants.

Autres conseils, déposer les champignons séparément, dans une caisse ou un carton, en les rangeant par espèces (un champignon vénéneux peut contaminer les autres), se laver soigneusement les mains après la récolte, conserver les champignons à part au réfrigérateur et les consommer dans les deux jours au maximum après la cueillette.

Mangez les champignons "en quantité raisonnable après une cuisson suffisante", ne les consommez "jamais crus", recommandent encore la DGS et l'InVS.

Il existe autant de syndromes que de champignons toxiques, à la gravité très variable. Pour le savoir, les médecins ont un repère : le temps entre l'ingestion et l'apparition des premiers symptômes. Plus c'est long, plus c'est grave. En cas d'apparition d'un ou plusieurs symptômes (notamment diarrhée, vomissements, nausées, tremblements, vertiges, troubles de la vue, etc.) après avoir mangé une cueillette, il faut appeler immédiatement un centre antipoison ou le Centre 15, en mentionnant cette consommation.

Les symptômes qui apparaissent 6 heures après l'ingestion peuvent suggérer une intoxication grave. Avant 6 heures, ils sont sérieux, mais moins graves. Dans tous les cas, est utile de noter les heures du ou des derniers repas, l'heure de survenue des premiers signes et de conserver les restes de la cueillette pour identification.

En savoir plus

Liens utiles

Sponsorisé par Ligatus