Envie de garder la ligne ? Dormez mieux !

Avoir de mauvaises habitudes de sommeil peut contribuer à reprendre des kilos perdus après un régime. C'est la conclusion faite par une nouvelle étude. On vous explique.

Dr Anne Sikorav
Dr Anne Sikorav
Rédigé le
Bien dormir empêche de reprendre du poids
Bien dormir empêche de reprendre du poids  —  Shutterstock

Bien dormir… pour ne pas (re)grossir. Il ne s’agit pas d'un nouveau mantra à la mode mais de résultats observés par des chercheurs danois. Leur étude a été présentée début mai au Congrès européen sur l’obésité.  

On le savait déjà : une bonne hygiène de vie avec un sommeil de qualité, contribuent à ne pas prendre du poids. Les chercheurs de l’Université de Copenhague ont voulu aller plus loin en testant une nouvelle hypothèse : bien dormir empêche-t-il aussi de reprendre les kilos perdus suite à un régime ? 

Près de 200 personnes obèses suivies sur un an

Pour répondre à cette question, les chercheurs ont évalué le sommeil de 195 adultes obèses sur un an. Tous ces patients avaient suivi au préalable un régime hypocalorique (800 kcal/jour) pendant 8 semaines, perdant en moyenne 12 % de leur poids.

Premiers résultats apportés par l’étude : un sommeil de mauvaise qualité fait reprendre du poids. Ainsi, l’indice de masse corporelle (ou IMC, qui permet de déterminer la corpulence d'une personne) des personnes qui dorment mal a augmenté de 1,2 point après un an, par rapport à ceux dont le sommeil était de bonne qualité. 

Un sommeil qualitatif mais de durée insuffisante permet-il de ne pas reprendre du poids ? La réponse est non : dormir peu faire aussi regrossir. Les participants dormant moins de six heures par nuit prenaient en moyenne 1,3 point d’IMC par rapport à ceux qui dormaient plus de six heures.

Que penser de cette étude ?

Attention, cette étude est fondée sur des observations. Elle n’apporte donc pas de preuve formelle qu’un mauvais sommeil provoque forcément des variations de poids.

De plus, d’autres facteurs doivent aussi être pris en compte. Par exemple, les chercheurs insistent sur le lien entre exercice physique et qualité du sommeil. "Deux heures d’exercice physique par semaine peuvent aider à maintenir un meilleur sommeil", notent les auteurs. Au final, il faut bouger pour mieux dormir et garder sa ligne. 

Quoi qu’il en soit, ces nouvelles données sont intéressantes pour toutes les personnes en surpoids qui désirent suivre un régime, ou celles qui luttent pour ne pas reprendre les kilos déjà perdus. "Le fait que le sommeil soit si fortement lié au maintien de la perte de poids est important car beaucoup d'entre nous ne dorment pas la quantité recommandée de sommeil nécessaire pour une santé et un fonctionnement optimaux", souligne ainsi le professeur Signe Torekov, co-auteur de l’étude. 

Y'a-t-il une durée de sommeil optimale ?

Gros dormeurs, petits dormeurs… La durée idéale du sommeil est extrêmement variable d’un individu à l’autre. En effet, chacun a son rythme et ses horaires propres de sommeil. 

Mais existe-il une durée de sommeil optimale ? Selon une étude récente, dormir environ sept heures par nuit, pas plus, pas moins, serait bénéfique à partir de la quarantaine. Cette durée permettrait ainsi d’être performant sur le plan cognitif (pour la mémoire, la concentration, etc…), mais aussi de maintenir une bonne santé mentale.

A lire aussi : Bien dormir, mais... sans médicaments ! 

Minute Docteur ! Peut-on vivre sans dormir ?  —  Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !