1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Le stress, un anti-sexe ?

Rédigé le 16/10/2013 / 0

Le stress chronique est bien connu pour ses nombreux effets négatifs sur le corps et l'esprit mais l’impact sur les réponses sexuelles a été très peu étudié. Une étude publiée en octobre dans le Journal of sexual medicine s’est donc penchée sur les répercussions du stress. De quoi déménager dans le Larzac pour échapper au stress citadin !

La relation entre stress chronique et excitation sexuelle a donc été disséquée par le Dr Hamilton et son équipe. Ils prévoyaient que les hauts niveaux de stress allaient avoir des effets négatifs sur la sexualité.

Pour tester cette hypothèse, des femmes soumises à un haut niveau de stress et d’autres à un stress moyen fournirent un échantillon de salive, afin de mesurer le taux de DHEAS (dihydroépiandrostérone) et de cortisol, les hormones du stress. Elles regardèrent ensuite un film érotique, pendant lequel les réponses sexuelles génitales et l’excitation psychologique étaient mesurées, les premières via  les amplitudes du pouls vaginal et la seconde en mesurant le nombre de distractions durant le film.

Bingo, un niveau de stress élevé était relié à  de plus faibles réponses sexuelles aussi bien au niveau vaginal qu’au niveau hormonal (un taux de cortisol élevé et à des distractions plus nombreuses lors du film. Mais les distractions étaient le seul facteur prédictif significatif d’une faible excitation génitale. 

Ce qu’intuitivement de nombreuses femmes avaient pressenti est donc prouvé expérimentalement. Un seul conseil : se mettre à la relaxation pour évacuer cette émotion décidément très nocive !

(1) Hamilton, L. D. and Meston, C. M. (2013), Chronic Stress and Sexual Function in Women. Journal of Sexual Medicine, 10: 2443–2454. doi: 10.1111/jsm.12249