1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Coronavirus, couple et vie commune : un défi à relever à deux

Rédigé le 03/04/2020 / 0

Ces semaines de cohabitation forcée, parfois avec des enfants, bousculent le mode de vie du couple qui se retrouve en permanence  ensemble. Un nouveau modus vivendi doit être trouvé mais si le confinement est une épreuve mais aussi une occasion exceptionnelle de progresser et d'évoluer humainement, seul(e) et à deux.

La chambre, le sanctuaire du couple

Créer son espace de couple est impératif et les enfants ne doivent pas y accéder sans autorisation et sans frapper. Le confinement est le moment d'instaurer cette règle si elle n'était pas déjà appliquée. Une double raison justifie cette sanctuarisation de la chambre à coucher des parents : elle participe à la construction psychique de l'enfant, qui intègre qu'un couple a un endroit à lui et quand il est en âge de l'imaginer, un espace où faire l'amour. Le couple s'y retrouvera durant certaines activités des enfants la journée, le soir et la nuit évidemment. La notion d'espace à soi est particulièrement importante à l'heure actuelle : pour faire une pause seul, ou pour parler, se détendre, être au calme, s'embrasser et faire l'amour...

Chaque partenaire doit également avoir un espace et un moment à lui, de façon alternée dans la chambre, ou dans un bureau s'il y a assez d'espace. Cet espace-temps offrira une soupape de sécurité à la vie commune. Aller marcher ou faire du sport, en respectant les règles de confinement, permettra d'évacuer les tensions physiques et psychologiques.

Bien communiquer...

En temps de crise, , la communication se révèle particulièrement importante, a fortiori si le couple était en crise avant ou si les deux partenaires ne vivent pas le confinement de la même façon. La cohabitation sera un vrai défi, qui est d'autant plus compliqué qu'il relève d'une situation imposée par un facteur extérieur. Mais vivre ensemble sera plus facile en gérant la situation en bonne intelligence, en respectant l'autre et en privilégiant les échanges de qualité, avec une écoute réelle, une réflexion constructive et des efforts bilatéraux.

Comment l'autre vit-il la situation ? A-t-il envie d'en parler ? Si la réponse est négative,ce refus n'est pas une agression ou une exclusion : chacun vit comme il peut ce temps de crise. Et c'est un excellent exercice pour accepter l'autre comme il est, et non pas comme l'on voudrait qu'il soit...

Couple en crise, comment réagir ?

La difficulté sera réelle si les deux partenaires ne vivent pas ce contexte de la même façon : certains seront particulièrement angoissés ou oppressés, ou ils tourneront dans leur appartement ou maison comme des lions en cage, tandis que d'autres le vivront de façon posée, en s'adaptant et en relativisant. Le défi des premiers sera de ne pas gâcher la vie de l'autre et de se contrôler en changeant son angle de vue et en acceptant la situation, quitte à consulter un psychologue en ligne pour lever un blocage. Les seconds doivent comprendre le point de vue de l'autre sans jugement, et tenter d'alléger l'ambiance avec des activités communes, des "apéros visios"...

Si le couple était en crise avant le confinement, il se retrouve coincé dans un espace non désiré. C'est une épreuve qu'il est possible de dépasser là encore grâce à la communication (voir ci-dessous) : en gardant son calme, en échangeant sur les points de conflit, en tâchant de trouver un territoire et un temps bien à soi et avant tout en restant respectueux et bienveillant...

En cas de tensions qui s'enveniment, il est toujours préférable de prendre le temps de laisser retomber la pression chacun de son côté et de revenir sur le sujet quand chacun est capable d'en parler de façon apaisée. Ecrire est parfois une bonne façon de clarifier ses propos et d'aborder des émotions et sentiments très intimes....