1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Allergie au baiser : quand le baiser devient fatal !

Rédigé le 26/04/2019 / 0

Etre allergique aux baisers de son amoureux ? Un cauchemar ! Qui devient réalité dans certains cas... 

Quelques secondes ou minutes après un baiser, apparaissent des sensations de brûlure, de picotements, un gonflement de la langue, de la bouche, une urticaire, ou plus grave un asthme, des difficultés à respirer voire une issue mortelle. D’où le surnom de kiss of death (baiser fatal) par les spécialistes…

Soyons clairs, l’allergie au baiser telle que vous l’imaginez ń'existe pas !

Elle est connue des allergologues sous le nom de syndrome d'allergie induite par le baiser. Autrement dit c’est une allergie par procuration, provoquée non par le baiser lui-même mais par les traces d’aliments présentes dans la bouche de la personne embrassée…

Une allergie alimentaire par procuration

Tous les aliments peuvent être en cause, en particulier les fruits courants (pomme, kiwi), les fruits secs à coque (arachide, amande, noisette, noix exotiques), le poisson, les fruits de mer, l'oeuf, le lait de vache (etc.). Ces aliments consommés quelques minutes à quelques heures avant le baiser vont alors entraîner une allergie.

On la retrouve fréquemment  chez ceux qui souffrent d’allergies au pollen, notamment au bouleau, qui côtoient souvent une allergie à certains aliments (pomme par exemple).

L’amour n’ayant pas d’âge, ce syndrome touche les personnes de tout âge. Et ce n’est pas seulement le ‘french kiss’ qui est en cause mais également un simple baiser sur la joue.

Privé(e) de baiser ?

Que les amoureux se rassurent, ils pourront continuer à embrasser à pleine bouche…

Car le traitement est celui de l’allergie : anti-histaminiques, parfois doublés de corticoïdes. Dans les cas les plus graves d'allergies, avec un spasme des bronches et une détresse respiratoire, l’administration d’adrénaline est justifiée.

Et bien entendu, il est recommandé de sensibiliser son entourage afin qu’il évite les baisers après consommation des aliments allergisants et qu’il se lave les dents après l’ingestion de l’allergène. En sachant que ces précautions ne sont parfois pas suffisantes… le ou la partenaire d’un allergique à l’arachide devrait parfois s’abstenir d’en consommer.

Mais par amour, on est prêt à tout, non ?

Article initialement publié en mars 2013