1. / Bien-être - Psycho
  2. / Psycho
  3. / Complexes

À quel âge les premiers complexes peuvent-ils se développer ?

À partir de quel âge les premiers complexes peuvent-ils se développer ? Un enfant ou un adolescent très complexé restera-t-il fragile toute sa vie ?

Rédigé le , mis à jour le

À quel âge les premiers complexes peuvent-ils se développer ?

Les réponses avec Benoît Monié, psychologue clinicien :

"Le complexe, c'est complexe. Les complexes peuvent apparaître de manière assez tardive mais on peut voir apparaître un complexe en général quand il y a l'acquisition du langage. On peut voir rapidement des personnes qui vont focaliser soit sur des problèmes qui sont réels ou imaginaires. Aux alentours de 5-6 ans, on peut voir des enfants qui vont être en difficulté par rapport à des symptômes physiques.

"Pour bien comprendre le mécanisme du complexe, il y a des émotions qu'on peut tous ressentir et vivre qu'on appelle des émotions universelles. Des émotions comme la tristesse, la colère, la peur… ont une fonction adaptative, elles nous permettent de nous protéger par rapport à l'environnement… Au-delà de ces émotions, il y a des sentiments. Et le sentiment naît de la conjonction de deux émotions et d'une pensée personnelle. Et souvent ce n'est que la personne qui adhère à cette pensée. Du coup, on peut avoir un traumatisme, par exemple dans l'enfance, parce qu'à l'école, on s'est moqué de moi parce que l'on a peut-être rougi à un moment donné car on était mal à l'aise, car on a pris la parole en public et tout le monde a rigolé… Ce moment-là est appelé trauma en psychologie, la personne va focaliser sur ce moment, ce qui va faire que toute sa vie elle va fonctionner dans le fait d'éviter ou de vouloir éviter de ressentir de nouveau la même situation, donc la même émotion, mais qui est liée à une expérience personnelle. Il y a des personnes qui peuvent avoir aussi rougi en public, mais qui ne vont pas avoir cette difficulté parce qu'il n'y a pas eu ce trauma.

"Un enfant ou un adolescent complexé ne reste pas fragile toute sa vie. Il faut se rassurer. On est face à des personnes ou des parents qui sont sans doute inquiets de voir leur enfant qui se met peut-être dans un retrait social, se met à l'écart parce qu'il se retrouve en difficulté. Mais on sait aujourd'hui avec la psychologie, avec des thérapies comme la thérapie comportementale et cognitive, qu'on peut vraiment aider ces enfants à dépasser ces problèmes puisque quand on est complexé, on est centré et focalisé sur des problèmes que les autres ne voient pas forcément. On peut donc aider les enfants à dépasser ce problème. On va travailler sur les pensées, on peut travailler sur les croyances, on peut travailler sur le regard de l'autre… Il y a plein d'exercices qui sont faits avec les patients qui vont les aider."

Voir aussi sur Allodocteurs.fr