1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé

La foudre, l'autre danger de l’été

Alors qu’une alpiniste américaine est morte foudroyée dimanche et que Météo-France a placé 23 départements en alerte orange jusqu’à mercredi matin, voici quelques conseils pour éviter de subir les conséquences des orages.

Rédigé le

La foudre, l'autre danger de l’été
Le cerveau et le cœur sont très vulnérables à la foudre.

En termes statistiques, la canicule est le vrai danger de l’été. Mais le mauvais temps n’est pas non plus syonyme de sécurité pendant la saison des vacances. Deux alpinistes l’ont appris à leur dépens. Le duo a été surpris dimanche 30 juillet par un orage alors qu’il progressait sur l’arête sud du Cervin, dans les Alpes suisses. La femme, de nationalité américaine, est décédée après avoir été touchée par la foudre.

Son compagnon de cordée a lancé l'alerte, mais "en raison des mauvaises conditions météo, les secouristes n'ont pu intervenir que six heures plus tard au moyen d'un hélicoptère", a expliqué la police, ajoutant qu'un médecin n'avait pu "que constater le décès de la malheureuse".

En France cette fois, le tonnerre gronde depuis dimanche et Météo-France laissait toujours 23 départements en alerte orange jusqu’à mercredi matin. Un niveau d’avertissement qui s’accompagne de la mention suivante : « Soyez très vigilant. Des phénomènes dangereux sont prévus. » Que vous soyez chez vous, en train de vous promener ou de travailler, pas question de transiger avec les recommandations suivantes, valables lorsque vous êtes confronté à un violent orage :

  • A l'extérieur
    -Ne pas se baigner (lac, mer ou piscine).
    -Eviter les sorties en forêt et montagne.
    -S'accroupir ou se mettre en boule sur un matériau isolant (bâche, rouleaux de corde,...) ou en l'absence de ce matériau, s'allonger sur le sol, les jambes repliées sur le thorax
    -Signaler les départs de feu.
    -Ne pas rester dans un champ ou sur un terrain de foot. La foudre touchant de préférence l'objet le plus élevé, conducteur d'électricité.-Eviter de toucher les conduites d'eau et les robinets.
    -Ne pas se garer ni s'abriter sous les arbres.
    -S'éloigner des lignes électriques ou téléphoniques.
    -Ne pas porter d'objet métallique.
    -Ne pas s'abriter dans une cabine téléphonique.
    -Ne pas se mettre sous un parapluie.
    -En groupe, ne pas rester les uns contres les autres mais s'écarter de 3 mètres au moins.

 

  • A l'intérieur de la maison
    -Eviter de toucher les conduites d'eau et les robinets.
    -Ne pas prendre de bain ou de douche.
    -Fermer les fenêtres pour éviter les courants d'air.
    -Débrancher les appareils électriques, la télévision et son câble d'antenne.
    -Ne pas téléphoner (sauf urgence) ni utiliser Internet.

 

  • Sur la route
    -Ne pas rouler à vélo, en moto ou en tracteur.
    -En voiture, vous ne risquez pas la foudre, le véhicule faisant office de "cage de Faraday" (1).
    -Ralentir sa vitesse de conduite.

Lorsque le corps est frappé par la foudre, l'électricité peut se propager à travers les organes les plus conducteurs, à savoir les nerfs, les vaisseaux sanguins et les muscles. Le cerveau et le cœur sont ainsi très vulnérables. Outre les brûlures cutanées, la foudre peut entraîner des complications cardiaques (type infarctus) et neurologiques (hémorragie cérébrale) ainsi que des risques de nécrose des tissus. Chaque année, une centaine de personnes sont frappées par la foudre, en général plutôt à la campagne, à la montagne ou en bord de mer. Entre dix et trente individus décèdent tous les ans des suites de foudroiement.

Si une personne est touchée par la foudre, voici ce qu’il faut faire :

Sachez tout d'abord que vous ne craignez rien à la secourir. Vous ne serez pas électrocuté, car il ne s'agit pas d'une électrocution par fil.

Appelez les secours en composant le 15 ou le 18 depuis un poste fixe, le 112 depuis un portable.

En attendant les secours : si la personne ne respire plus, vous pouvez pratiquer un massage cardiaque. Si la victime est inconsciente, placez-la en position latérale de sécurité.

 

(1) Etudiée par Michael Faraday, physicien britannique du XIXe siècle, lors de ses travaux sur les conducteurs, la « cage de Faraday » est une enceinte utilisée pour protéger des nuisances électriques et électromagnétiques extérieures. La voiture est une cage de Faraday souvent imparfaite, selon l’utilisation de matériaux conducteurs ou non sur la carrosserie.