1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Soins dentaires

Les prothèses dentaires à l'ère du numérique

La dentisterie se modernise. Conception assistée par ordinateur ou radio 3D, de plus en plus de cabinets dentaires et de laboratoires de prothèses passent au numérique. Et ces technologies de pointe sont accessibles au plus grand nombre grâce aux centres dentaires de la Croix-Rouge.

Rédigé le

Fabriquer des prothèses dentaires grâce à la 3D

Dans les cabinets dentaires de la Croix-Rouge, les pâtes en alginate et les instruments métalliques ont laissé la place au progrès. Désormais, une caméra optique intra-orale fait le travail et permet de numériser l'anatomie précise de toutes les dents. Une fois que l'empreinte est réalisée, elle est immédiatement transmise par Internet au prothésiste.

Un gain de temps et des économies

Ces innovations permettent un gain de temps et un meilleur confort pour les patients. Et l'investissement a rapidement été amorti comme l'explique Laetitia Berrar, directrice des centres de santé polyvalents de la Croix-Rouge : "On fait des économies d'échelle sur les consommables dentaires. On gagne beaucoup de temps que ce soit sur la prise de rendez-vous, la prise d'empreinte... et donc on peut voir davantage de patients. On économise également les coursiers pour livrer une prothèse finie...".

Le gain de temps est aussi valable pour les laboratoires de prothèses dentaires où le numérique a envahi les espaces de conception. Les prothésistes ont remplacé leur spatule de sculpture et la poussière du plâtre par des logiciels de modélisation 3D.

La révolution 3D

Choix de la morphologie de la future couronne en fonction de l’aspect des dents voisines, creuser, lisser et façonner la matière... Ces outils virtuels offrent une précision de 6,9 microns, soit quatre fois plus que la modélisation traditionnelle en plâtre, et permettent ainsi de limiter les retouches par le dentiste au moment de la pose de la couronne.

Après une phase d'usinage, qui permet de sculpter la prothèse, la phase de maquillage consiste à donner un aspect plus vrai que nature à la dent. La teinte est par la suite fixée lors d'une cuisson au four à 830 degrés. Au total, trois heures sont nécessaires pour produire une couronne, au lieu de plusieurs jours avec la technique traditionnelle.

Depuis 2017, tous les centres de la Croix-Rouge de la région parisienne sont dotés de cette technologie numérique. Une couronne coûte entre 600 et 1.000 euros chez un dentiste de ville en région parisienne. A la Croix-Rouge, le coût se situe aux alentours de 500 euros.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus