Ch@t : Malaises et bobos de l'été

Ch@t : Malaises et bobos de l'été

Ch@t du 11 juillet 2011 : L'été, on l'attend avec impatience ! A la plage, à la campagne ou à la montagne, on profite… Mais ce n'est pas sans risques. Insolations, allergies, coups de soleil, ampoules, piqûres de moustiques, de méduses, brûlures... Petit tour d'horizon des bobos de l'été avec le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses du Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste

  • Depuis quelques semaines, je profite du soleil, avec des séance de bronzage régulière, tout en étant protégé par de la crème solaire, mais depuis quelques jours, j'ai des apparitions de plaques rouges au niveau du cou et des bras, cela me démange horriblement, s'agit-il de ce qu'on appelle des boutons de soleil ? Que puis-je y faire ?

Les rayons solaires peuvent provoquer des éruptions comme la lucite estivale qui est bénigne et fréquente (on parle souvent - à tort - d'"allergie au soleil". Elle apparaît dès les premiers rayons de soleil et récidive après chaque exposition mais disparaît spontanément après quelques jours. La protection solaire (crèmes) est la meilleure des prévention. Si les éruptions persistent voire s'aggravent, consultez votre médecin. Certains médicaments peuvent aider. 

  • Lorsque j'ai mes règles et qu'il fait très chaud, j'ai tendance à faire des malaises. Pouvez-vous me dire pourquoi ?

Il s'agit probablement de malaises vagaux : la chaleur, les règles, le confinement, le stress... sont autant de facteurs déclenchants et d'hypersensibilité vagale. Les règles sont liées à des modifications hormonales qui interagissent avec les phénomènes vagaux. Ces malaises que l'on sent venir (tête qui tourne...) disparaissent très vite avec la position allongée et le repos. S'ils persistent ou s'accompagnent d'autres signes (douleur à la poitrine, troubles neurologiques,...), consultez en urgence. Une baisse de tension peut aussi provoquer ces malaises, de même qu'une anémie (baisse de globules rouges liée à des règles abondantes). Faites au moins une fois le point avec votre médecin.

  • Je suis sapeur pompier volontaire et je suis parfois frustré face aux malaises. En effet je trouve qu'on nous apprend peu de choses. Pourriez-vous me donner quelques conseils tant au niveau du bilan que d'un traitement simple ?

Bravo pour votre engagement. L'enseignement secouriste au niveau des malaises est effectivement frustrant car il y a peu d'informations et finalement l'appel au médecin est systématique. D'un autre côté, on ne peut pas faire toute la médecine en quelques heures et les malaises et leurs causes sont TRES larges... Schématiquement, soit le malaise est brutal (à l'emporte pièce), la personne ne le sent pas venir : il faut éliminer une pathologie cardiaque et consulter en urgence. Soit elle le sent venir, pas de perte de connaissance ou perte fugace : quels sont les autres signes (antécédents cardio, diabète...) ? Si le malaise a duré moins de 10 à 15 min, la personne se sent mieux et qu'il n'y a aucun antécédent : malaise vagal probable. En cas de signes autres, il faut les préciser dans votre bilan :
- hypoglycémie (baisse taux de sucre) : faire un dextro (mesure) et donner du sucre,
- douleur thoracique: ECG systématique,
- convulsions, signes neurologiques : épilepsie possible ou AVC.
J'espère avoir un peu répondu...

  • Lorsqu'une personne réagit très mal en faisant un oedème de Quincke à une piqûre de tel insecte ou rampant, quelle est la conduite à tenir en attendant les secours afin de la maintenir en vie ?

L'oedème de Quincke est une allergie très grave avec difficultés respiratoires, oedème généralisé voire arrêt cardiaque (perte de connaissance, plus de respiration). Il faut :
1/ alerter le 15 ou le 18 immédiatement (plus on attend, plus on perd du temps...),
2/ Faire les premiers gestes : massage cardiaque si arrêt cardiaque,
3/ injecter avec un stylo d'adrénaline (vendu en pharmacie sur ordonnance pour les personnes ayant eu des allergies graves) une dose, sur conseil éventuel du médecin du SAMU. Injection à travers les vêtements...
Bonnes vacances.

Il faut retirer avec un tire-tique pour que la tête de la bête ne reste pas dans la peau... (achat en pharmacie). Ensuite, désinfection et vérifier la vaccination antitétanique. En cas de rougeur (circulaire), de fièvre ou d'autres symptômes : un traitement antibiotique peut être indiqué. Consultez votre médecin. Surtout, la maladie de Lyme peut se manifester plusieurs mois après, toujours se souvenir qu'une piqûre a eu lieu et le signaler au médecin. Bonnes vacances.

Comme toutes les piqûres de guêpes, frelons... il faut :
1/ retirer le dard sans l'écraser pour ne pas disséminer le venin,
2/ alerter les secours si la personne a déjà fait des réactions allergiques graves ou si des signes de gravité apparaissent : difficultés respiratoires, oedème généralisé, urticaire généralisé.
De même, dès que la piqure est dans la gorge, le cou... il faut alerter immédiatement les secours. Chez un très jeune enfant, alerter dans tous les cas... La dose de venin est proportionnellement très importante. Bonnes vacances.

Il faut retirer les petites tentacules de la peau sans les écraser (mettre du spray solaire par exemple ou sable et faire glisser une carte de crédit ou postale pour racler la peau). Ensuite, tremper dans l'eau chaude. Les médicaments antidouleurs sont aussi efficaces. En cas de réactions allergiques (urticaire, difficultés respiratoires,..), alerter le 15. Bonnes vacances.

  • Etant secouriste, je fais très attention à toutes ces petites choses. Aider les autres me passionne, mais je suis consciente qu'il faut que je fasse attention à moi aussi.

Vous savez en secourisme qu'on dit souvent : protéger... qui ? Soi-même ! Take care et bonnes vacances.

  • Ayant vu la partie concernant les malaises, je me posais une petite question : quel est le mécanisme de la perte de connaissance lors d'un choc à la tête par exemple suite à un traumatisme ou dans le sport (boxe…) ?!

Le mécanisme peut être vagal : la douleur cause la réaction/stimulation du nerf vague et cause le malaise immédiatement. Si le malaise se produit à distance (quelques heures ou jours après), avec des maux de tête, une perte de connaissance, une faiblesse dans un membre... il faut consulter en urgence pour éventuellement faire un scanner. Un hématome intracrânien peut causer ces signes. En cas de choc violent, de troubles du comportement ou de saignement de nez ou oreille, alerter le 15. Bonnes vacances.

  • A partir de quel âge peut-on emmener un enfant à la plage sans danger ?

Vous pouvez l'emmener dès les premiers mois à condition de le protéger (soleil : chapeaux, poussette, parasols...) et de le surveiller constamment (risque de prendre du sable et le porter à la bouche...). L'hydratation est fondamentale pour que le bébé ne se déshydrate pas. Evitez les heures les plus chaudes et exposées.

  • Quelles précautions prendre pour un voyage en voiture de plus de dix heures avec un bébé de 2 mois ?

S'arrêter régulièrement pour prendre l'air (toutes les 2h), le faire boire très régulièrement, ventiler le véhicule (idéalement climatisé). Siège auto adapté bien sûr. Bonne route.

  • Que faire en cas d'attaque de couleuvre ou pire de vipère, surtout quand nous sommes loin d'un centre de secours ?

Les morsures de vipères ou autres sont peu fréquentes. Il faut éviter l'afflux de sang vers la blessure (ne pas sucer, aspirer, inciser...), allonger la victime (les mouvements vont faire circuler le sang et la diffusion du venin) et placer de la glace dessus (pour fermer les vaisseaux). Alerter les secours +++ (15 ou 18) : ils pourront vous envoyer les secours adaptés même si vous êtes isolés (intérêt d'avoir toujours un portable sur soi). Bonnes ballades (chaussures montantes, pantalons... pour la prévention ;) !

  • Quels sont les signes et les remèdes d'une insolation ?

L'insolation est liée à une augmentation de température corporelle liée au chaud. Les signes sont sensation de malaise, maux de têtes, sueurs voire troubles de la conscience en cas d'insolation grave. Il faut se mettre au frais, boire frais (pas glacé) et s'humidifier la peau avec des serviettes mouillées. En cas de troubles de conscience ou de température très élevée, alerter le 15 car il y a un risque vital. Pareil s'il s'agit d'un enfant ou nourrisson ou d'une personne fragilisée (âgée, maladie cardiaque...). Bonnes vacances.

  • Je reviendrai juste sur ma première question concernant l'oedème de Quincke et l'injection d'adrénaline en stylo. Vous dites d'injecter une dose mais est-ce que ce sont justement des stylos pré-remplis contenant une seule dose ou plus ? Vous dîtes à travers les vêtements, pourquoi et surtout où ? Au niveau du cœur ?

Les stylos sont pré-remplis avec la bonne dose (efficace sans effets secondaires). L'injection se fait dans la cuisse par exemple. J'en parle (et le montre) ici : http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-viperes-insectes-meduses-les-bons-gestes-en-cas-de-piqure_4206.html.

 

En savoir plus

Dossiers :

Les gestes qui sauvent :