Suicide : 800.000 décès dans le monde par an

Suicide : 800.000 décès dans le monde par an

Plus de 800.000 personnes se donnent la mort chaque année, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) publiés, jeudi 4 septembre 2014, à Genève. Une "tragédie" qui peut être évitée avec la mise en place d'une meilleure prévention. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Toutes les 40 secondes, une personne se suicide quelque part dans le monde. Dans son premier rapport exhaustif sur le suicide, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) dénombre plus de 800.000 personnes mettant fin à leurs jours chaque année. Quand aux tentatives de suicide, elles seraient vingt fois plus nombreuses.

Pour une meilleure prévention contre le suicide

Après avoir compilé dix ans de données et de recherches sur le suicide, émanant de pays du monde entier, l'OMS espère ainsi "accroître la prise de conscience du véritable enjeu de santé publique que représentent le suicide et les tentatives de suicide". Ce fléau atteint toutes les régions du monde, et particulièrement les régions défavorisées. 75% des suicides ont eu lieu dans les pays à faible revenu ou intermédiaire au cours de l'année 2012, selon les chiffres de l'OMS. Le suicide a été à l'origine de 1,4% des décès dans le monde, ce qui en fait la quinzième cause de mortalité en 2012.

L'OMS souhaite alors que la prévention du suicide figure parmi les priorités nationales en matière de santé publique.

Les hommes âgés sont plus touchés

Si le taux de suicide connaît une légère baisse depuis 20 ans, la France reste un des pays européens où le taux de suicide est le plus élevé : 16,4 soit plus de deux fois plus qu'en Italie ou qu'en Espagne. Les hommes de plus de 65 ans sont les plus exposés au phénomène, selon les chiffres communiqués par l'Union Nationale pour la Prévention du Suicide (UNPS).

En 2010, l'Hexagone a dénombré 10.371 décès, soit 27 suicides par jour. Ils représentent environ 2% de la mortalité générale. C'est même la première cause de mortalité entre 25 et 34 ans (20% du nombre total de décès) et la deuxième entre 15 et 24 ans (16%) ainsi qu'entre 35 et 44 ans (16%).

Les violences et la solitude sont des facteurs de risques

Le premier mode suicidaire chez les hommes comme chez les femmes est la pendaison (54 et 32%). Les hommes ont plus souvent recours aux armes à feu (18% contre 3%), les femmes aux médicaments (31% contre 10%).

Les violences (sexuelles ou non sexuelles) sont le facteurs de risque le plus important dans la survenue à la fois des pensées suicidaires et des tentatives de suicide.

Les autres facteurs sont :

  • le fait de vivre seul ;
  • la situation de chômage ;
  • un faible niveau de revenu ;
  • la consommation de tabac.

Quelques facteurs de risque sont spécifiques au sexe ; c'est le cas d'une consommation d'alcool à risque chronique chez les femmes. Pour l'ensemble des âges, la dépression reste le premier facteur de risque.

Des traitements plus adaptés pour prévenir le suicide

L'UNPA est pour une approche plus adaptée sur la manière de traiter les facteurs de risques, notamment la dépression, l'alcoolisme et la dépendance à l'égard des substances. Selon l'association, il est également important de rendre plus difficiles l'accès aux méthodes de suicide fréquentes (limitation de l'accès aux armes ou encore aux substances toxiques comme les pesticides).

Les auteurs du rapport de la prévention du suicide pense encourage à développer une "culture" des facteurs de protection. Cela implique de mettre en place des actions de développement des compétences dès la petite enfance (affirmation de soi, résolution des conflits, amélioration des conditions de travail, renforcement du lien social notamment).

La Journée mondiale de la prévention du suicide aura lieu le mercredi 10 septembre 2014.

VOIR AUSSI