Semaine de la vaccination : rendez-vous avec votre carnet de santé !

C'est sur la mise à jour des vaccins que la 8ème Semaine européenne de la vaccination met l'accent cette année. L'occasion d'aller jeter un petit coup d'œil à votre carnet de santé pour vérifier vos vaccins.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Semaine de la vaccination : rendez-vous avec votre carnet de santé !

Tétanos, coqueluche ou encore diphtérie : vos vaccins sont-ils à jour ? La Semaine européenne de la vaccination, qui se déroule du 22 au 26 avril 2014, sensibilise sur la mise à jour des vaccins.

Selon une enquête menée en avril 2011 par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), 81% des personnes interrogées sont favorables à la vaccination. Mais, les avis divergent selon la nature de la vaccination. Les résultats montrent que 1% des Français se déclaraient défavorables au vaccin ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) et 9% d'entre eux étaient défavorables à la vaccination contre l'hépatite B (VHB). Ces maladies continuent pourtant de faire des dégâts.

25, 45 et 65 ans : les anniversaires clés de la vaccination

En avril 2013, le calendrier de vaccination a été simplifié pour les rappels vaccinaux chez l'adulte. Les rappels pour le vaccin diphtérie-tétanos-polio étaient recommandés tous les dix ans. Désormais, trois anniversaires clés doivent vous inciter à vérifier votre carnet de vaccination : 25 ans, 45 ans et 65 ans. Pour des raisons d'affaiblissement du système immunitaire, les experts recommandent de renouveler les rappels de vaccins tous les 10 ans, au-delà de 65 ans.

La vaccination reste l'un des plus grands succès des politiques de santé publique entreprises ses dernières décennies. Grâce à ces mesures de prévention, des millions de vies ont pu être sauvées, selon l'Inpes.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

Que signifie "être à jour" dans ses vaccins ?

"Etre à jour" c'est avoir reçu les vaccins recommandés en fonction de son âge et avec le bon nombre d'injection pour être protégé. Si ces étapes de vaccination n'ont pas été respectées dans l'enfance ou l'adolescence, il n'est pas nécessaire de tout recommencer. Il suffit de reprendre la vaccination au stade où elle a été interrompue. On parle alors de "rattrapage".

Source : Institut nationale de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes)