Pourquoi vivre seul est dangereux pour nos artères

Pourquoi vivre seul est dangereux pour nos artères

Vivre seul augmenterait la mortalité de quatre ans, ainsi que le nombre d'accidents cardiovasculaires mortels… Et contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas nos grands-parents qui courent le plus de risques.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

D'après un rapport publié par JAMA Network dans Archives of Internal Medicine, le Dr Jacob A. Udell de Harvard Medical School à Boston, et ses collègues, ont étudié les patients d'une étude internationale (REACH Registry) susceptibles d'avoir un accident cardiovasculaire par athérothrombose, ou survenue de thrombose à la surface d'une plaque d'athérosclérose. L'athérothrombose est la cause majeure des infarctus du myocarde et des accidents vasculaires cérébraux (AVC), et la première cause de mortalité dans le monde, selon les données du ministère de la Santé (2009).

Les chercheurs ont ainsi constaté que 19 % des patients de l'étude vivaient seuls ! Mais l'âge a aussi son importance, et pas toujours comme on pourrait le croire… En effet, on observe que les patients vivant seuls et âgés de 45 à 80 ans présentent plus de risques que les seniors vivant seuls de plus de 80 ans. Conclusion : chez les 45-80 ans, les personnes vivant seules ont plus de chance de subir un accident cardiovasculaire mortel comparé à celles qui vivent en couple.

Ne pas confondre vivre seul et isolement social

Attention, pour autant, ne vous ruez pas sur Internet pour trouver un colloc' en urgence pensant que votre heure est venue, car le vrai risque est en fait l'isolement social, souvent engendré par le fait de vivre seul.

En effet, vivre seul consiste à ne pas partager son logement comme 17,9 % des Français de 15 ans ou plus (étude de l'INSEE 2008). Alors que l'isolement social désigne un manque important d'interactions sociales (famille, amis, travail) et concerne environ 9 % de la population majeure (Sondage TNS-Sofres, 2010). Mais le fait de vivre seul augmente presque par deux les risques d'isolement social !

L'isolement provoque un stress chronique

Derrière nos rêves d'enfant de finir comme Robinson Crusoé perdu sur son île, seul au monde et libre comme l'air, se cache une réalité bien moins idyllique… Car, qu'on le veuille ou non, l'homme est un animal social et a besoin d'un minimum d'interactions avec les autres.

L'isolement social peut avoir des conséquences importantes sur la santé ! Outre les risques d'accidents du quotidien où la personne sera moins fréquemment secourue, l'isolement social est symptôme de stress chronique.

Le stress chronique est la réponse du cerveau aux évènements déplaisants, pendant plusieurs années, et sur lequel un individu n'a aucun contrôle. Le harcèlement moral peut, par exemple, provoquer un stress chronique important. Causant une surproduction d'hormones destinées à lutter contre le stress (cortisol) qui à long terme ont des effets nocifs sur l'organisme.

Certaines structures cérébrales sont modifiées, les défenses immunitaires sont affaiblies et la fréquence et le débit cardiaque augmentent considérablement. Ce qui augmente les risques d'infection, les comportements à risque (addiction au tabac, à l'alcool, aux drogues) et les risques d'accidents cardiovasculaires graves.

En bref, le fait de vivre seul est un facteur de risque d'accident cardiovasculaire mortel, car il augmente les risques d'isolement social. Or l'isolement social est responsable du stress chronique, qui accentue les risques d'accidents cardiovasculaires. D'où l'intérêt de veiller autour de nous aux personnes isolées et d'entretenir tout au long d'une vie nos relations avec les autres. D'où également l'attrait des personnes seules pour les animaux de compagnie, dont les vertus appaisantes ne sont plus à démontrer.

 Source : "Living Alone Associated With Higher Risk of Mortality, Cardiovascular Death", Science Daily, June 18, 2012

En savoir plus

  • Association Voisin-Age
    Ce site met en contact les voisins et les personnes âgées et isolées, leur permettant de bénéficier d'un contact privilégié : une visite régulière, un petit coup de fil hebdomadaire, une invitation à faire une promenade, un petit café…