Obésité : de la chirurgie à l'alcoolisme

Obésité : de la chirurgie à l'alcoolisme

Des chercheurs de l'université de Pittsburgh, aux États-Unis, ont trouvé un lien entre les traitements chirurgicaux contre l'obésité, ou chirurgie bariatrique, et la dépendance à l'alcool, ce type de chirurgie étant couramment utilisé aux Etats-Unis, où près d'un adulte sur trois est obèse. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue Journal of American Medical Association (JAMA), le 20 juin 2012.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

La chirurgie bariatrique regroupe toutes les opérations destinées à faire diminuer le poids d'une personne obèse. Il existe différentes techniques, dont les plus connues sont l'anneau gastrique, le by-pass et la sleeve gastrectomie. Elles permettent de diminuer le volume des apports alimentaires et ainsi de réduire les problèmes de santé liés à l'obésité.

L'anneau gastrique ajustable et la sleeve gastrectomie, sont qualifiés de techniques restrictives pures, c'est-à-dire qu'elles consistent uniquement à réduire la taille de l'estomac.

La technique de by-pass et la dérivation biliopancréatique sont elles des techniques restrictives et malabsorptives, qui réduisent la taille de l'estomac et l'assimilation des aliments dans l'organisme.

Les chercheurs de l'Université de Pittsburgh ont suivi 2 400 patients et ont évalué leur consommation d'alcool avant et après l'opération. Les sujets ont été jugés dépendants lorsqu'ils étaient incapables de s'arrêter de boire après avoir commencé ou lorsque leur consommation d'alcool avait provoqué des pertes de mémoire.

Selon les observations, durant l'année précédant la chirurgie, 7,3 % des sujets présentaient déjà une dépendance à l'alcool. Deux ans après l'opération, la proportion de personnes alcoolo-dépendantes avait atteint 9,6 %. De plus, il est noté que les jeunes adultes et les hommes, sont plus sujets à l'alcoolisme. Les patients ayant subi une chirurgie restrictive pure, ou pontage gastrique, sont également plus touchées.

Pour l'instant, les scientifiques n'expliquent pas physiologiquement cette augmentation de la dépendance à l'alcool durant la période post-opératoire. Ils précisent simplement que ce sont des chirurgies lourdes qui peuvent fragiliser l'équilibre de l'organisme. Le suivi psychologique organisé après l'opération devient d'autant plus important que le succès de l'opération est avant tout conditionné par le comportement des patients.

Source : "Prevalence of Alcohol Use Disorders Before and After Bariatric Surgery", Journal of American Medical Association, 20 juin 2012. Doi:10.1001/jama.2012.6147

En savoir plus