Japon : comment suivre le nuage radioactif ?

Comment suit-on le nuage radioactif ? Comment connaît-on sa dispersion et son avancée ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec Jean-René Jourdain, délégué auprès du directeur de la radioprotection de l'homme, à l'IRSN :

"Aujourd'hui, 17 mars 2011, il n'y a pas de panache comme cela s'est passé après l'accident de Tchernobyl. Ce qui a été mis aujourd'hui dans l'environnement, ce sont des bouffées de vapeur radioactive, ça n'a rien à voir avec un panache qui monterait à plusieurs dizaines de kilomètres d'altitude. Donc pour le moment, la dispersion est extrêmement localisée, c'est pourquoi l'évacuation n'a été procédée qu'à 20 km autour du site et une mise à l'abri jusqu'à 30 km du site.

"Les autorités japonaises et d'ailleurs de façon cohérente avec les autorités américaines et française maintenant, envisagent d'étendre le périmètre d'évacuation. Mais aujourd'hui, on en n'est pas là. Donc il n'y a pas de dispersion du nuage en dehors d'une zone locorégionale au niveau du Japon."

En savoir plus :

Questions/réponses :

  • Venant de Sendai, arrivé cinq jours après la catastrophe à Paris, je n'ai subi aucun test de radioactivité. Où le faire faire ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Je dois partir à Kyoto dans trois semaines si la situation se stabilise, qu'est-ce que je risque ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Pourquoi ne prendrait-on pas tous les comprimés d'iode tout de suite pour nous protéger ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Où se procurer des dosimètres pour pouvoir effectivement ne pas dépendre des propos rassurants ou alarmistes des médias ?
    Y a-t-il des combinaisons
    , des vêtements qui permettent de protéger ces âmes des radiations ?
    Voir la réponse en vidéo
    *

* Les réponses avec Jean-René Jourdain, délégué auprès du directeur de la radioprotection de l'homme, à l'IRSN

Ailleurs sur le web :