Bulletin de santé du 30 août 2011

Une bactérie non coupable, un nouvel anticoagulant prometteur, le cocktail tabac-pilule dangereux pour les femmes, ou encore des changements climatiques qui influent sur notre santé mentale... C'est l'information médicale du jour.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Bulletin de santé du 30 août 2011

La superbactérie pas à l'origine des décès de Massy

Cinq personnes sont décédées en juillet 2011 à l'hôpital privé Jacques-Cartier de Massy (Essonne), après que le germe d'une bactérie ultra résistante ait été identifié dans cet établissement. Evoqué par Le Parisien-Aujourd'hui en France, le lien direct entre cette bactérie et le décès de 5 patients n'est pas établi. L'Institut national de Veille Sanitaire (InVS) a même écarté cette hypothèse.

Le responsable d'une unité de l'Institut national de veille sanitaire, Bruno Coignard, a expliqué que les personnes décédées à l'hôpital étaient "porteuses de la bactérie, mais non infectées", et qu'elles étaient mortes de la pathologie dont elles souffraient, et non "à cause de la bactérie".

La Klebsiella pneumoniae, c'est le nom de cette "superbactérie" qui attaque poumons et voies respiratoires. En juillet, elle a été détectée sur plusieurs patients à l'hôpital privé Jacques-Cartier de Massy.

À l'origine de cette infection, une malade rapatriée de Grèce début juin 2011 nous révèle Le Parisien-Aujourd’hui en France. En quelques semaines, elle aurait contaminé 18 patients.

Connu du corps médical depuis très longtemps, ce germe était facilement éliminé par les antibiotiques existants, mais aurait muté ces dernières années rendant la bactérie insensible aux différents traitements.

Face à l'importance de l'épidémie, l'hôpital a envoyé vendredi 26 août 2011 un courrier à 180 patients hospitalisés entre le 1er juin et le 31 juillet, et susceptibles d'avoir été infectés. Cela a été fait à la demande de l'Institut de Veille Sanitaire (InVS).

Source : Le Parisien, AFP

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

 

Les dérèglements climatiques fragilisent notre santé mentale

Sécheresses, inondations, ouragans... tant d'événements climatiques extrêmes qui influent sur la santé mentale des populations. C'est le résultat d'une étude publiée lundi 29 août 2011 par un organisme de recherche australien.

"Les dommages causés par le changement climatique ne sont pas que physiques. Le passé récent montre que les événements climatiques extrêmes entraînent également de sérieux risques pour la santé publique, incluant la santé mentale et le bien-être des communautés", affirme cette étude de l'Institut du climat, un organisme australien.

Stress des adultes ou angoisse des enfants, les effets pervers liés à un événement climatique extrême peuvent durer pendant plusieurs années. Une part significative des communautés touchées par de tels épisodes, jusqu'à une personne sur 5, va souffrir des effets du stress, de la blessure émotionnelle et du désespoir, estime l'Institut du climat.

Les enfants apparaissent comme particulièrement vulnérables à l'anxiété et l'insécurité générées par l'incapacité des adultes à lutter contre le dérèglement climatique.

Source : AFP

En savoir plus :

 

AVC : résultats encourageants pour un nouvel anticoagulant

Un nouvel anticoagulant, l'apixaban (Eliquis), s'est avéré plus efficace pour réduire le risque d'accidents vasculaires cérébraux (AVC) chez les personnes atteintes de fibrillation auriculaire, que le médicament couramment utilisé. La Coumadine® ou Coumadin® (warfarine) est un médicament vieux de 60 ans qui constitue toujours le traitement le plus courant.

Selon une étude publiée dans le New England Journal of Medicine et présentée au Congrès de la société européenne de cardiologie qui se tient jusqu'au 31 août à Paris, ce nouvel anticoagulant serait très prometteur.

Comparé au warfarin, un traitement considéré comme très efficace, l'apixaban entraîne 21 % de moins d'AVC et d'embolie artérielle, 31 % de moins de saignements, et 11 % de réduction de la mortalité.

La fibrillation auriculaire (ou arythmie) est un problème du rythme cardiaque caractérisé par des battements irréguliers et une contraction inefficace du cœur. Elle favorise la formation de caillots dans le cœur qui risquent de se rendre au cerveau.

Le risque d'AVC est 4 à 6 fois plus élevé chez les personnes atteintes de la maladie.

Selon les promoteurs de l'étude, 5 millions d'Américains et 6 millions d'habitants de l'Union Européenne souffrent de fibrillation auriculaire.

Source : AFP

En savoir plus : 

 

Tabac et pilule : cocktail mortel

L'association de la pilule contraceptive avec le tabac multiplie par 3 le risque de faire un infarctus du myocarde.

Les cardiologues tirent la sonnette d'alarme. Réunis à l'occasion du congrès européen de la société des cardiologues, les médecins s'inquiètent que les maladies cardio-vasculaires soient devenues la première cause de mortalité chez les femmes.

En 2011, les maladies cardio-vasculaires représentent 11,6 % des décès chez les femmes de moins de 50 ans contre 3,7 % en 1995.

Les nouveaux modes de vie des femmes contribuent largement à l'explosion des maladies cardio-vasculaires chez la gente féminine. En plus du stress, de la sédentarité ou du surpoids, l'association de plus en plus fréquente d'alcool et/ou de tabac avec les pilules contraceptives accentue lourdement la tendance.

Selon les médecins, une femme sur 25 mourra d'un cancer du sein alors que dans le même temps, une sur 3 sera victime d'une maladie cardio-vasculaire.

Source : L'Express

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :