1. / Alimentation
  2. / Aliments
  3. / Eau

Gare aux canards en plastique dans l'eau du bain !

Inoffensifs, les canards en plastique dans le bain des enfants? Pas si sûr. D’après une étude, ils peuvent être porteurs de germes potentiellement pathogènes.

Rédigé le

Gare aux canards en plastique dans l'eau du bain !
Les canards de bain sont des nids à bactéries.

Amateurs de bains chauds, oubliez les canards en plastique ! Ces petits jouets, plongés à répétition dans l’eau sale, développent en effet des germes potentiellement pathogènes. Pendant 11 semaines, des chercheurs suisses et américains – qui publient une étude dans la revue Nature – ont placé certains canards neufs dans de l’eau de bain usagée, et d’autres dans de l’eau propre. Résultat : tous sont rapidement devenus des nids à bactéries. C’est l’une des seules études sur le sujet réalisées à ce jour. Comme le rappellent les chercheurs, "la documentation scientifique sur les risques de colonisation microbienne que présentent ces jouets de bain est très mince".

Les légionelles peuvent entraîner une légionellose. C'est une affection pulmonaire grave qui se transmet exclusivement par voie respiratoire (inhalation d’eau contaminée diffusée en aérosol, douche, bain bouillonnant, etc.). Ses symptômes sont proches de ceux d'une mauvaise grippe : forte fièvre, toux sèche, voire pneumonie. Si elle reste bénigne dans la majorité des cas, la maladie peut avoir des conséquences graves chez les sujets les plus fragiles (personnes âgées, immunodéficientes ou fumeurs).

Des légionelles et des champignons

Les chercheurs ont examiné 19 jouets en laboratoire, et réalisé qu’ils abritaient entre 5 et 75 millions de cellules sur chaque centimètre carré de surface. 80% des canards – toutes catégories confondues – avaient développé des germes potentiellement pathogènes, dont des légionelles. Bonus pour les canards plongés dans les eaux usagées : ils étaient porteurs de champignons. L’explication de cette contamination est assez simple : l’intérieur du jouet est quasi-impossible à nettoyer. Et le principe du canard en plastique est de le gorger d’eau pour appuyer dessus et s’en asperger. "Lorsque l'enfant appuie sur leur ventre pour faire gicler de l'eau, il n'est pas rare que le jet soit de couleur brune", note l'étude.

Microscopie optique de la composition des biofilms des canards en plastique. Source : Center for Microscopy and Image Analysis, University of Zurich.

Une réglementation serait nécessaire selon les chercheurs

Seul point positif : "L’exposition environnementale aux bactéries et aux champignons n’est pas nécessairement mauvaise pour la santé et peut même renforcer le système immunitaire." Néanmoins, pour les chercheurs, le manque d’hygiène des canards en plastique n’est pas à prendre à la légère. "Ils sont le plus souvent utilisés par des enfants, qui sont potentiellement vulnérables. Faire gicler de l’eau qui contient des parties de biofilm sur son visage […] peut entraîner des blessures au niveau des yeux, des oreilles, voire des infections gastro-intestinales", expliquent les chercheurs.

Pour les chercheurs, une réglementation sur les polymères utilisés dans la fabrication de ces jouets est nécessaire. "Cela a déjà été mis en place pour les substances chimiques toxiques", argue l’étude. En attendant, les chercheurs recommandent de bien nettoyer les canards et de les ranger dans des endroits appropriés. On peut notamment les faire bouillir après chaque utilisation afin de minimiser les risques d’infection. "En fait, le moyen le plus facile de protéger les enfants […] est tout simplement de fermer le trou des canards. Mais ce ne serait plus très drôle, non ?" conclut le rapport.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus