Relaxation : réapprendre à respirer ?

Il paraît que dans la vie courante on respire à l'envers et que le yoga ou autre discipline de relaxation réapprend à respirer. Comment l'expliquez-vous ?

Rédigé le , mis à jour le

Relaxation : réapprendre à respirer ?

Les réponses d'Isabelle Célestin-Lhopiteau, psychologue-psychothérapeute à l'unité Douleur du CHU Kremlin-Bicêtre :

"Quand on voit une personne qui vient pour un problème de stress, on constate très souvent que la respiration est bloquée ou n'est pas ample au niveau du thorax. Toutes les pratiques de relaxation vont avoir cet aspect de travailler sur la respiration car la respiration est à la fois automatique et volontaire. Lorsque l'on est stressé, la respiration s'accélère et va être plus superficielle, toutes ces pratiques vont avoir pour point commun de ramener une respiration plus ample ce qui va aussi provoquer une relaxation à ce moment-là.

"Apprendre à bien respirer prévient d'un certain nombre de problèmes de santé lorsqu'il y a un terrain et cela prévient d'un certain nombre de problèmes psychologiques. Lorsque le stress est trop chronique, on va tomber dans l'anxiété et la relaxation permet d'éviter de poursuivre dans le continuum."

En savoir plus :

Questions/réponses :

  • Quelles sont les maladies qui typiquement pourraient être évitées grâce à la relaxation ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Mon fils a souvent mal au ventre avant d'aller à l'école. Que puis-je proposer pour le soulager ? La pratique d'un sport ou de la relaxation, voire les deux ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • J'ai des problèmes de concentration, pensez-vous que cela soit lié au fait que j'ai du mal à me détendre ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Je tenterais bien l'hypnose, mais j'ai peur de devenir dépendant de mon praticien. Où apprendre à se relaxer seul et en toutes circonstances ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Y a-t-il des personnes tout à fait réfractaires à la relaxation, qui ne lâcheront jamais prise ? Je crains d'en faire partie...
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses d'Isabelle Célestin-Lhopiteau, psychologue-psychothérapeute à l'unité Douleur du CHU Kremlin-Bicêtre

 

Sponsorisé par Ligatus