Qu’est-ce qu’une torsion ovarienne ?

Une torsion ovarienne est un événement assez rare qui peut survenir au début d’une grossesse, lors d’une assistance médicale à la procréation ou en présence d’un kyste ou une tumeur sur l’ovaire. Dans ces cas, l’ovaire peut augmenter de volume et se tordre.

Rédigé le , mis à jour le

Qu’est-ce qu’une torsion ovarienne ?

Les ovaires sont situés de part et d’autre de l’utérus. Ils sont reliés à cet utérus par un pédicule, un cordon composé de vaisseaux sanguins, de nerfs et de ligaments. En cas de torsion, l’ovaire va alors effectuer une rotation totale ou partielle sur ce pédicule. Cela provoque une douleur très brutale et intense, comme un coup de poignard, au niveau du bas-ventre qui s’accompagne parfois de nausée et de vomissements. Il faut alors consulter très rapidement car la torsion va bloquer la vascularisation de l’ovaire. Il ne reçoit plus de sang et peut se nécroser.

Pour confirmer le diagnostic, il faut réaliser une échographie doppler, afin de visualiser le flux sanguin des artères. Souvent le médecin va proposer d’attendre quelques heures, sous antalgiques, pour voir si l’ovaire ne se détord pas tout seul. Si au bout de 6 heures, la torsion persiste, il faut opérer.

Réalisée sous anesthésie générale, l’intervention vise à détordre l’ovaire à l’aide de pinces.  Si l’intervention est réalisée à temps, il n’y a en général pas de répercussions. Mais en cas de diagnostic tardif et de nécrose, il faut pratiquer une ablation de l’ovaire et parfois de la trompe utérine. La torsion de l’ovaire est une urgence gynécologique à prendre très au sérieux.

Sponsorisé par Ligatus