Pourquoi parle-t-on davantage des TOC aujourd'hui ?

Il y a 15 ans, on ne parlait pas autant des TOC. C'est bien dommage, car j'en ai souffert sans vraiment savoir quoi faire.

Rédigé le , mis à jour le

Pourquoi parle-t-on davantage des TOC aujourd'hui ?

Les réponses du Dr Frédéric Chapelle, psychiatre :

"Aujourd'hui on parle plus des TOC qu'auparavant car des associations se sont créées. L'association AFTOC fait partie de ces associations. Il faut aussi rappeler le travail réalisé par les professionnels pour informer les gens sur les TOC en particulier à la télévision. Il y a aussi une évolution dans les connaissances par rapport aux TOC. On peut notamment évoquer les processus au niveau cérébral qui interviennent dans les connexions avec les différentes parties des neurones du cerveau. Ces processus permettent de transmettre l'information. Et on pense qu'il y a un dérèglement à un certain niveau que l'on ne connaît pas encore. De grandes avancées ont donc été faites, ce qui n'était pas le cas en psychiatrie il y a quelques années."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

* Les réponses avec le Dr Frédéric Chapelle, psychiatre

Sponsorisé par Ligatus