Malformations congénitales : le sevrage tabagique montré du doigt

Arrêter de fumer pour protéger son enfant à naître. Pour réussir dans cette démarche, de nombreuses femmes enceintes pourraient avoir mis la vie de leurs enfants en danger. Plusieurs études confirment l’existence de malformations cardiaques congénitales chez les enfants exposés in utero au bupropion (commercialisé sous le nom de Zyban®), un médicament utilisé dans le sevrage tabagique.

Rédigé le

Malformations congénitales : le sevrage tabagique montré du doigt
Malformations congénitales : le sevrage tabagique montré du doigt

Actuellement, seuls les substituts nicotiniques sont recommandés chez les femmes enceintes. Gommes à mâcher, timbres, patchs,  pastilles ou inhalateurs… Tous ces produits délivrent de la nicotine dans l’organisme et freinent l’envie de fumer. Le Zyban® et le Champix®, deux médicaments d’aide au sevrage tabagique sont déconseillés pour les femmes enceintes.

Pourtant d'après une recherche documentaire de la revue médicale Prescrire, portant sur une étude de cas/témoins de 2010, incluant plus de 10 000 enfants, il y aurait une fréquence accrue d'anomalies cardiaques chez les enfants exposés in utero au bupropion. Certaines femmes se seraient donc vu prescrire ce produit ou en auraient pris en automédication.

Par ailleurs, le registre de la firme qui commercialise le Zyban® rapporte 806 grossesses exposées à ce dérivé amphétaminique. La revue note que "des malformations cardiaques y étaient encore surreprésentées".

Pour les rédacteurs de Prescrire, "des doutes existent sur l’effet tératogène - la capacité à provoquer des malformations fœtales n.d.l.r - notamment cardiaque, de médicaments ou de produits dérivés des amphétamines".

La revue précise qu’en dehors même de la grossesse, la balance bénéfices/risques de ce médicament est défavorable et conseille "de ne pas utiliser le bupropion, y compris pendant la grossesse, et de surveiller le cœur des fœtus et des nouveaux-nés qui ont été exposés". L’article rappelle enfin qu’il vaut mieux privilégier les substituts nicotiniques.

En savoir plus

Sur Bonjour-docteur :

Et aussi :