Le cerveau préfère le sport au tabac !

Deux études prouvent que sport et tabac ont des effets contraires sur le vieillissement du cerveau. Qu'est-ce qui est le mieux pour la tête selon vous ? 

Rédigé le

Le cerveau préfère le sport au tabac !
Le cerveau préfère le sport au tabac !

Pour protéger le cerveau d'un vieillissement prématuré, les exercices de stimulation et les tests de mémoire sont régulièrement conseillés. Selon une étude écossaise publiée dans la revue Neurology, il semblerait cependant qu'il y ait plus efficace encore : le sport !

Ces scientifiques ont observé les pratiques sportives régulières de 700 personnes de plus de 70 ans. Trois ans plus tard, une IRM a été pratiquée sur chacune d'entre elles. Les cobayes qui bougent le plus sont ceux qui ont le cerveau le plus vif et les meilleures facultés de mémoire.

Les escaliers plutôt que l'escalator

C'est le système cardiovasculaire, en meilleur état chez les sportifs, qui explique la résistance du cerveau au vieillissement, car il est mieux oxygéné. Il est donc conseillé aux personnes âgées de faire du sport de façon adaptée, c'est-à-dire à petites doses, mais régulièrement, et le plus longtemps possible. Marcher, par exemple, et préférer les escaliers aux escalators. Cette étude en complète une autre, qui date du début de l'année.

Des tests pratiqués sur près de 9 000 personnes de plus de 50 ans ont révélé des carences dans les facultés cognitives de certains d'entre eux. L'hypertension artérielle et les risques élevés d'accident vasculaire cérébral ont aussi fait baisser certains scores, mais ce sont les fumeurs réguliers qui se sont montrés les moins à l'aise.

Et en finir avec le tabac

Nous savions déjà que le tabac altérait l'oxygénation du cerveau. En effet, le tabac obstrue le système cardiovasculaire responsable de l'alimentation du cerveau. C'est alors la mémoire qui est atteinte. Cette théorie suspecte même que le tabac favoriserait l'apparition de maladies dégénératives du cerveau.

Il semble aussi qu'à cause du tabac les facultés de réflexions soient aussi touchées. Les conclusions, publiées le 25 novembre 2012, dans la revue Age and Ageing, montrent que le tabac a certainement un effet délétère direct sur le cerveau. Ce qu'elle ne dit pas encore, c'est lequel.

Sources :
- "Cardiovascular risk factors and cognitive decline in adults aged 50 and over: a population-based cohort study", Age Ageing (2012) doi: 10.1093/ageing/afs166
- "Impact of Smoking on Cognitive Decline in Early Old Age", Archive of General Psychiatry, le 1er juin 2012. Doi : 10.1001/archgenpsychiatry.2011.2016
- "Exercise May Trump Mental Activity in Protecting Against Brain Shrinkage", American Academy of Neurology, 22 October 2012.

En savoir plus