La chirurgie de la scoliose comporte-t-elle des risques ?

Y a-t-il un risque de paralysie ? Comment les chirurgiens font-ils pour l'éviter en intervenant aussi près de la moelle épinière ?

Rédigé le , mis à jour le

La chirurgie de la scoliose comporte-t-elle des risques ?

Les réponses avec le Pr. Christophe Glorion, chirurgien orthopédiste à l'hôpital Necker-Enfants-malades (Paris) :

"Les risques directs sur la moelle épinière sont réduits. Ce n'est que le mauvais geste qui va atteindre directement la moelle épinière. Le problème c'est l'agression de la moelle d'une part par la correction progressive ou excessive de la déformation, et d'autre part par la situation opératoire d'installation, de diminution de la pression artérielle puisque la moelle est vascularisée par de petites artères. Et si la moelle est moins bien vascularisée dans des conditions mécaniques moins bonnes, elle peut souffrir. Pour prévenir ces risques, on dispose de moyens. C'est une surveillance per-opératoire de la conduction de la moelle, ce que l'on appelle la surveillance par le potentiel évoqué qui peut être somesthésique ou moteur. Si jamais des perturbations interviennent, on fait en sorte de revenir à l'état antérieur."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :

* Les réponses avec le Pr. Christophe Glorion, chirurgien orthopédiste à l'hôpital Necker-Enfants-malades (Paris)