Jambes sans repos : un traitement à vie ?

Je suis traitée depuis deux ans par médicament, vais-je devoir prendre ce médicament toute ma vie ? Sans lui, je ne dors pas. La maladie des jambes sans repos est-elle évolutive ? Ce syndrome ne touche-t-il que les jambes ? Peut-il affecter d'autres parties du corps ?

Rédigé le , mis à jour le

Jambes sans repos : un traitement à vie ?

Les réponses avec le Dr Christelle Monaca, neurologue spécialiste des troubles du sommeil au CHRU de Lille :

"Lorsque l'on arrive au diagnostic avec besoin de traiter, on est parti pour un long moment, tout en espérant pouvoir diminuer les doses au maximum. Il ne faut pas hésiter lorsque tout va bien à diminuer la dose de traitement.

"La maladie est évolutive, c'est-à-dire qu'il y a des hauts, des bas, mais la pente en générale est ascendante.

"Le syndrome peut toucher les membres supérieurs. J'ai des patients qui se plaignent de leur cuir chevelu en même temps que leurs jambes. Ils ont des sensations de gène dans le cuir chevelu et lorsqu'ils le massent, ça va mieux ; et pour eux, c'est vraiment compatible avec les jambes sans repos."

En savoir plus :

Questions/réponses :

  • Le syndrome des jambes sans repos est-il héréditaire ? Ma mère est concernée et parfois j'ai l'impression de ressentir la même chose. J'ai 25 ans.
    Voir la réponse en vidéo*

  • Le syndrome des jambes sans repos laisse-t-il supposer une prédisposition au syndrome parkinsonien ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Christelle Monaca, neurologue spécialiste des troubles du sommeil au CHRU de Lille

Dans le forum :