Gestes qui sauvent : un joueur de football au secours de son adversaire

Hier soir, à la 22ème minute d'un match du championnat ukrainien de football, un joueur reçoit un coup violent à la tête, et s'effondre à plat ventre sur la pelouse. L'un de ses adversaires se précipite sur lui, le retourne, et lui plonge les doigts dans la bouche pour le forcer à ressortir sa langue. Un second joueur l'aide à placer l'infortuné en position latérale de sécurité (PLS). Le blessé est aujourd'hui tiré d'affaire. Mais ses sauveteurs ont-ils effectué les bons gestes ?

Rédigé le , mis à jour le

Gestes qui sauvent : un joueur de football au secours de son adversaire
Gestes qui sauvent : un joueur de football au secours de son adversaire

La vidéo, relayée par Le Huffington Post, est impressionnante. Oleg Goussev, joueur du Dynamo Kiev, court pour rattraper le ballon, finalement intercepté par le gardien du Dnipro Dnipropetrovsk... au prix d'un coup de genou dans le visage de Goussev. Le milieu de terrain s'effondre tête la première.

Ne mettez pas les doigts dans la bouche (de quelqu'un d'autre)

En cas de crise d'épilepsie, essayer de mettre les doigts dans la bouche du malade n'expose qu'à des morsures... "Il faut simplement attendre que la crise soit passée", explique le Dr Gerald Kierzek, "puis placer la personne en PLS et lui ouvrir la bouche."

Jaba Kankava, du Dnipro, se précipite aux côtés de Goussev... le bascule sur le dos, et plonge ses doigts dans sa bouche pour – nous dit Le Huffington Post – "retirer la langue que le joueur venait d'avaler". Un second joueur vient l'aider à positionner le joueur inconscient sur le côté...

Le médecin urgentiste Gérald Kierzek, auteur de 101 conseils pour ne pas atterrir aux Urgences (Ed. Robert Laffont) et interrogé par Allodocteurs.fr, s'autorise à "refaire le match" : "Quand une personne est inconsciente mais respire encore, il faut effectivement la mettre en position latérale de sécurité (PLS), lui ouvrir la bouche, et libérer ses voies aériennes supérieures, s'il y a lieu... Mais il faut faire attention lors du basculement en PLS, surtout après un tel choc : s'il y a eu une lésion aux cervicales, il ne faut surtout pas effectuer de gestes brusques !"

"Ensuite, il est faux de dire que le joueur avait 'avalé sa langue'," corrige le Dr Kierzek. "Ce qui se passe, lorsqu'on est dans le coma, c'est que les muscles se relâchent. Si on est sur le dos, la langue peut obstruer les voies respiratoires. Une fois que la personne est placée en PLS, il suffit de lui ouvrir la bouche, et la langue descend d'elle-même. Il ne sert absolument à rien de mettre les doigts dans la bouche pour la récupérer."

 

Sponsorisé par Ligatus