De quand date votre dernier frottis ?

Depuis 60 ans, il existe un examen simple et indolore pour prévenir le cancer du col de l'utérus : le frottis. Mais cette méthode de dépistage rebute encore 40% des Françaises, résultat, ce cancer fait encore trop de victimes.

Rédigé le

De quand date votre dernier frottis ?

Un frottis tous les trois ans, c'est ce que préconisent les autorités sanitaires pour les femmes âgées de 25 à 65 ans, vaccinées ou non contre le papillomavirus. Et c'est aussi le minimum ! Malheureusement seules 60% d'entres-elles jouent du dépistage régulier. Une participation jugée trop faible par l'Institut de Veille Sanitaire (InVS).

Ce geste simple et non douloureux peut être pratiqué par un gynécologue, un médecin généraliste ou une sage femme. Il est également effectué dans les centres de santé et certains laboratoires de biologie médicale sur prescription d'un médecin. Il est remboursé à 70% par l'Assurance maladie. Le frottis est le seul moyen de dépistage du cancer du col de l'utérus.

A l'occasion de la cinquième édition de Juin vert, le mois national de mobilisation contre le cancer du col de l'utérus qui débutera dans quelques jours, l'InVS consacre son bulletin épidémiologique de la semaine à cette pathologie. Pour l'institut les campagnes de dépistage certes ont déjà permis de faire reculer l'incidence de cette maladie. On compte 3.000 nouveaux cas chaque année et un peu plus de 1.100 décès, des chiffres qui ne cessent de diminuer depuis 1980, mais la France pourrait encore mieux faire. 

VOIR AUSSI

Sponsorisé par Ligatus