Comme l'oeil, la peau réagit à la lumière

Des scientifiques américains ont découvert que la peau comportait des récepteurs à la lumière semblables à ceux présents dans l'oeil. Ce sont eux qui déclencheraient la production de mélanine.

Rédigé le , mis à jour le

Comme l'oeil, la peau réagit à la lumière
Comme l'oeil, la peau réagit à la lumière

Quand nos yeux sont exposés à une lumière trop vive, nos pupilles se rétractent, nos paupières se ferment automatiquement, le tout grâce à la rétine qui transmet les informations sur la lumière au cerveau. Mais il n’y a pas que nos yeux qui sont sensibles à la lumière. La peau aussi réagirait à la lumière, grâce à des photorécepteurs semblables à ceux de la rétine.

On sait déjà que la peau produit de la mélanine et se teint au soleil pour protéger l’ADN des cellules des agressions des rayons UV. Ce qu’on ne savait pas, c’est comment ce processus se met en route. Ce sont grâce à des photorécepteurs que l’épiderme déclenche la production de mélanine, son système de défense contre les radiations du soleil.

Cette hypothèse est le résultat de recherches menées par une équipe de l’université Brown à Providence, aux Etats-Unis, menée par le Dr Elena Oancea. En analysant les gène présents dans les mélanocytes, ces cellules qui dirigent la production de mélanine, les chercheurs américains ont découvert du pourpre rétinien. Le pourpre rétinien est en fait la substance chimique sensible à la lumière qu’on trouve dans la rétine.

Quand la peau est exposée aux UV, le pourpre rétinien réagit et provoque la  production immédiate de mélanine. Ce "bronzage" instantané est invisible à l'oeil nu, mais constituerait une protection contre les rayons ultraviolets. L'équipe du Dr Oncea a constaté que si le gène responsable de la présence du pourpre rétinien dans les mélanocytes est désactivé, cette réaction aux UVA disparaît, la mélanine n'est plus produite.

La découverte de ces photorécepteurs pourrait toutefois permettre de mettre au point des produits encore plus efficaces pour protéger des rayons du soleil.

Source : "Skin 'sees' UV light, starts producing pigment", Brown University, 3 novembre 2011.