Cheminée : s'intoxiquer à petit feu ?

Vous aimez vous réchauffer devant un bon feu de cheminée ? Et bien sachez que ce sera peut-être un plaisir interdit dès 2015, du moins si vous habitez Paris et que vous ne possédez pas de foyer fermé. Car en brûlant dans un foyer ouvert, sans vitre de protection, les feux de cheminée émettraient trop de particules fines. Pollution qui figure parmi les plus nocives selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).  

Rédigé le

Cheminée : s'intoxiquer à petit feu ?

Cette pollution aux particules fines, qui dépasse régulièrement les seuils de santé publique, est selon l'OMS responsable de près de 42.000 morts chaque année dans le monde. La réponse à ce fléau est peut-être à chercher dans les plans de protection atmosphérique régionaux qui visent à améliorer la qualité de l'air.

Allergisantes ou cancérogènes, les particules fines peuvent avoir des conséquences à court ou long terme sur l'appareil respiratoire et cardiovasculaire. Plus ces particules sont petites plus elles sont dangereuses, car elles ne sont pas arrêtées par la barrière du nez et peuvent pénétrer plus ou moins profondément dans les poumons. Les effets de la pollution aux particules fines seraient du même ordre que ceux du tabagisme passif.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus