Aspirine : des recherches toujours en effervescence

Voici de nouvelles recherches qui font encore parler d'elle, de ses bienfaits et de ses risques... Une faible dose quotidienne d'aspirine pourrait entraîner un risque d'hémorragies intestinales ou cérébrales qui rattraperait le bénéfice apporté par ce traitement, c'est ce que révèle une étude menée par le Centre de recherche pharmacologique et biomédicale Consorzio Mario Negri Sud, en Italie.

Rédigé le

Aspirine : des recherches toujours en effervescence
Aspirine : des recherches toujours en effervescence

L'aspirine est consommée à faible dose et quotidiennement par des patients sujets aux maladies cardiovasculaires, mais également par les diabétiques, pour éviter les accidents vasculaires.

L'équipe de Giorgia De Berardis, du Centre de recherche pharmacologique et biomédicale Consorzio Mario Negri Sud (Italie), a comparé une population de 186 425 personnes prenant de l'aspirine quotidiennement, au même nombre d'individus témoins durant 5 ans.

L'analyse a révélé que la consommation quotidienne d'aspirine était associée à une augmentation de 55 % du risque d'hémorragies gastro-intestinales, et 54 % du risque d'hémorragies intracrâniennes. Les chercheurs ont compté 6 907 hémorragies ayant nécessité une hospitalisation, dont 4 487 gastro-intestinales, et 2 464 intracrâniennes. Parallèlement à ces observations, l'étude a montré que les risques hémorragiques étaient présents chez les diabétiques, mais que l'utilisation d'aspirine n'avait pas d'effet dans ce cas.

Il apparaît donc, selon les conclusions de l'étude, que les bénéfices liés à un tel traitement préventif, ne seraient pas assez importants par rapport aux préjudices qu'il peut causer dans la population non-diabétique.

Source : "Association of Aspirin Use With Major Bleeding in Patients With and Without Diabetes", Journal of American Medical Association, 6 juin 2012. Doi:10.1001/jama.2012.5034

En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus