Apnée du sommeil et glaucome : faites le lien !

Une nouvelle étude vient de renforcer l'hypothèse d'un lien entre les problèmes d'apnée du sommeil et le glaucome. Cette maladie chronique qui menace l'étendue du champ visuel pourrait être aggravée par une mauvaise respiration nocturne.

Rédigé le

Apnée du sommeil et glaucome : faites le lien !
Apnée du sommeil et glaucome : faites le lien !

"Est-ce que vous ronflez ?" Telle est la question que pose désormais systématiquement le Pr. Philippe Denis aux patients souffrant de la forme chronique du glaucome. "Je sais que le ronflement n'est pas le symptôme le plus spécifique de l'apnée du sommeil mais c'est un bon indice", explique ce chef du service d'ophtalmologie de l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon. "Et une fois sur cinq, les examens réalisés confirment un trouble de la respiration pendant la nuit."

Le nerf optique souffrirait d'un manque d'oxygène provoqué par l'apnée

Ce spécialiste du glaucome n'est donc pas surpris par les résultats de l'étude publiés dans le Journal of Glaucoma par une équipe associant des hospitaliers taïwanais (Lin Pei-Wen ophtalmologiste au Chang Gung Memorial Hospital) et Michael Friedman, chercheur du Rush University Medical Center de Chicago. Le lien avait déjà été fait précédemment avec une hypothèse très plausible selon le Pr. Denis : si l'apnée est sévère, avec de longues pauses respiratoires, l'oxygénation peut être insuffisante. Le nerf optique, irrigué par des microvaisseaux, souffrirait alors "d'un défaut de perfusion qui entraînerait l'aggravation du glaucome", explique le président de la Société française d'ophtalmologie. Cette hypothèse est particulièrement évoquée pour les formes atypiques de cette maladie qui ne sont pas associées à une pression intraoculaire particulièrement élevée.

Autrement dit rien de très nouveau, mais une bonne occasion de rappeler cette association de pathologies qui reste mal connue. "On ne m'a jamais envoyé un patient suivi pour apnée du sommeil afin de dépister un éventuel glaucome", regrette ainsi le Pr. Denis. Un regret d'autant plus vif qu'il s'agit d'un examen très simple qui peut même être réalisé en ville à condition d'être équipé de l'appareil capable de tester le champ visuel. Cela dit, tous ses confrères ophtalmologistes ne s'inquiètent pas non plus de la qualité du sommeil de leurs patients… "Malheureusement, poursuit-il, il est impossible de savoir ensuite quelle est l'influence positive du traitement de l'apnée sur l'atteinte du nerf optique tant cette évaluation est complexe." Mais au moins, le cercle vicieux est interrompu.  

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

Sponsorisé par Ligatus