Alcool et grossesse : responsable de malformations ?

Avec l’évolution des connaissances, le nombre de malformations et de fausses couches a-t-il vraiment diminué par rapport aux années 1970 ?

Rédigé le , mis à jour le

Alcool et grossesse : responsable de malformations ?

Les réponses avec le Pr. Claude Lejeune, néonatalogiste à l'hôpital Louis Mourier (Colombes) et le Dr Philippe Michaud, addictologue IPPSA de Clichy :

"Le seul produit vraiment responsable des malformations, est l’alcool. La cocaïne un petit peu, mais beaucoup moins qu’aux Etats-Unis, au début des années 1990. Mais ce ne sont pas les malformations qui sont les conséquences les plus importantes. C’est plus des troubles du développement que des malformations d’organes. On en voit quand même un peu moins.

"On en voit moins tout simplement parce que la consommation d’alcool diminue en France. L’attitude la plus sage, reste zéro alcool pendant la grossesse. Même si certaines femmes enceintes continuent de boire, le moins c’est le mieux."

En savoir plus

Dossiers :

Questions/réponses :

** Les réponses avec le Pr. Claude Lejeune, néonatalogiste à l'hôpital Louis Mourier (Colombes) et le Dr Philippe Michaud, addictologue IPPSA de Clichy