Accusé de viols, un gynécologue est radié de l'Ordre des médecins

Accusé de viols sur plusieurs patientes, le Dr André Hazout vient d'être radié de l'Ordre des médecins. Ce gynécologue parisien aurait abusé sexuellement de dizaines de femmes venues le consulter pour des problèmes d'infertilité.

Rédigé le

Accusé de viols, un gynécologue est radié de l'Ordre des médecins
Accusé de viols, un gynécologue est radié de l'Ordre des médecins

"Le Dr Hazout est radié du tableau de l'Ordre des médecins", cette décision prise le 11 avril 2013 par la chambre disciplinaire nationale de l'Ordre des médecins fait suite à plusieurs années de procédure judiciaire.

Rendu célèbre dans les années 1980 pour ses travaux sur la fécondation in vitro, le Dr André Hazout avait été mis en examen en 2007 pour viols et agressions sexuelles sur plusieurs de ses patientes. Il avait alors été placé sous contrôle judiciaire et s'était vu interdire d'exercer la médecine.

Un procès prévu en 2014

Au terme de l'enquête, le juge d'instruction en charge de l'affaire avait décidé en 2011 de renvoyer le gynécologue devant la cour d'assises, estimant que le médecin savait que les patientes qu'il aurait violées étaient "particulièrement vulnérables en raison de leur état physique ou mental".

Mais le praticien avait bénéficié d'un non-lieu concernant les plaintes pour viol ou agression sexuelle de vingt-sept autres femmes en raison de la prescription des faits.

Le renvoi aux assises a été confirmé en octobre 2012 par la cour d'appel de Paris et le procès devrait avoir lieu en 2014.

Le silence de l'Ordre des médecins ?

Selon une information du Figaro.fr, plusieurs plaignantes ont mis en cause l'attitude du Conseil de l'ordre des médecins. Informée du comportement du praticien dès 1988, l'institution n'aurait alors pas pris les mesures nécessaires. Datée du 11 avril 2013, la radiation du Dr André Hazout signifie qu'il a désormais l'interdiction d'exercer la médecine.